Citations
Accueil / Pyrénées / Aude / Tour de Boum (Comus – Camurac) (altitude 1259 m)

Tour de Boum (Comus – Camurac) (altitude 1259 m)

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

Météo du jour de la sortie soleil


Situation :


Cartographie :

comus_camurac


Texte de la sortie :

Balisage en jaune tout le long, presqu’essentiellement sur route forestière, le chemin longe au départ (jusqu’au col de Gargante le sentier Cathares (qui quant à lui part sur Ezpese).

Compter entre 15 et 20 km.

Présence d’un très beau panorama sur les Gorges de La Frau.

Depuis le gite étape, suivre le balisage jaune et bleu du sentier Cathare en montant dans le village. Prendre ensuite le chemin dans le virage à 100 m du gite.

Au col du Boum, prendre le chemin à droite qui descend et le suivre jusqu’à un croisement au centre du Pla du Boum. Prendre le chemin de gauche jusqu’au col de la Gargante.

Une option vous est offerte ici : prendre en aller – retour face à vous sur la droite une piste montante qui mène au Belvédère situé à 600 mètres de la. De cet endroit, vous découvrirez un étroit et impressionnant défilé des Gorges de la Frau qui fait 2 km de long et surplombe à certains endroits la rivière de l’Hers de plus de 400 m de haut. Les Gorges de la Frau tiennent leur nom du mot « effroi », du temps où ce passage était un « coupe – gorge » dans lequel les bandits de grands chemins montaient des embuscades aux voyageurs. D’autre part, ces gorges sont un site protégé pour la richesse de sa flore, ses paysages, et surtout son avifaune. On peut y observer : aigles royaux, vautours percnoptères, faucons pélerins, ou encore le grand tétras.

Toujours du carrefour, une autre option, continuer sur le chemin horizontal à gauche direction le pas de l’ours (on suit toujours le sentier cathare) jusqu’à un autre point de vue sur les Gorges de la Frau et le chateau Cathare de Montségur. Ce dernier, perché sur son promontoire, il reste chargé d’une forte valeur symbolique dans l’histoire du catharisme occitan. La forteresse était devenue le camp retranché de l’Eglise cathare pourchassée. D’autre part, la réddition du chateau, en mars 1244, fut marquée par un bucher de plus de 200 hommes et femmes ayant choisi de rester fidèles à leur foi. Ce drame se déroula après une année de siège en représaille des massacres de plusieurs inquisiteurs perpétrés par Pierre Roger de Mirepoix. Avant la chute de la citadelle, le trésor de l’église cathare put être mis en sécurité.

Là, prendre la piste de droite qui part à l’horizontale qui passe devant une maison forestière , en direction du col de Lancise. Quelques mètres avant le panneau du col de Lancise, prendre le chemin à droite, jusqu’au croisement du Pla du Boum, ou l’on part à gauche (des traces bleues sont présentes). On longe à présent , de plus bas, l’envers du chemin montant. On poursuit le plateau puis , dans le bois, au début de la montée, on prend le chemin de gauche, puis, en sortie du bois, le chemin de droite. Suivre ce chemin jusqu’à un croisement dans la descente sur Camurac.

Au croisement, suivant prendre à nouveau à droite.

Au cimetière, prendre la rue principale (qui rentre sur le village de Camurac) jusqu’à l’église et à droite. Après le sommet de la cote, au croisement, prendre à gauche. Plus loin, suivre le chemin de VTT LE PECH qui conduira sur la D20 et suivre la route pour finir jusqu’au village de Comus.


Accès au départ :

Après Ax les Thermes, monter au col de la Chioula, passer le village de Prades et poursuivre jusqu’à Comus.
Le départ se situe au milieu du village près de l’ancienne école transformée en gite étape.


Photothèque de la sortie :

Pas de photos, désolé.

image_pdfPDFImprimer

Sortie correspondante

Tuc de Cuenques (2.263 m) – Pic de Montpius (altitude 2.274 m) – Pic de Mieidia (2.198 m)

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter : Par les granges de Soberado une …

Laisser un commentaire