POINT D'INTERET

L’escalès, si large soit elle, est une falaise complexe. En aval, passés le jardin des Bananes puis le jardin des Suisses, la paroi perd en moyenne une belle ampleur. Les grands piliers et les grandes faces deviennent plus rares et le mur plus découpé. Il reste encore cependant de nombreuses belles voies dans ces secteurs, et c’est étonnamment dans la partie basse (alors que l’Escalès nous avait habitués à l’inverse!) que nous trouverons les plus belles voies : en effet, « pas de prélude pour Hervé », située dans une zone improbable, est une voie à faire absolument dans ce niveau au Verdon !

SITUATION

De par sa position, la Dent d’Aire est un magnifique belvedere sur le plateau de Canjuers, raye par le canyon de l’Artuby. Par bonne visibilité, vous verrez aussi la mer !
Bon rocher dans l’ensemble
Équipement rapproché dans L1 et L2, plus espacé dans L3

CARTOGRAPHIE

TEXTE DE LA SORTIE

Ouverture : A. Guinet en 2000.

TD, 90 mètres, 3  longueurs.

Accès à la voie : En sortant de Pas de Prélude pour Hervé,

Sinon, en voie seule,  Rappels possibles également du relais sommital de El Gringo Loco (2×45 m).
Attention : deuxième relais de rappel décalé un peu à gauche en descendant, hors voie.

Voie elle-même :

L1 5c Démarrer sous le chêne à droite de la paroi et au second spit, traverser 2 m à gauche (Petit chat continue tout droit), puis gravir une dalle suivie d’un dièdre avec une grosse écaille dont on sort à gauche pour rejoindre R1 sur une terrasse
L2 6a Partir droit dans une fissure, puis en ascendance à gauche en dalle (6a) avant de terminer par un mur fissuré (5c+) qui conduit à R2 sur une terrasse
L3 6a Partir droit dans du rocher fracturé (5c), et remonter un dièdre (6a) qui conduit au relais R3 au sommet

 

Retour : Sortir par une autre voie !

On sort à gauche (W) du belvédère de la Dent d’Aire. En quelques secondes, on rejoint le parking.

ACCES AU DEPART

Rejoindre et se garer au parking de la Dent d’Aire.

Description

Juillet 2021 :

[RoyalSlider Error] There was a problem with request. Please check Flickr settings and try again.

Informations complémentaires

type_sortie

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.


Soyez le premier à laisser votre avis sur “El gringo loco (Verdon)”

Pour survivre à l’hiver, certains animaux quittent la montagne pour des cieux plus cléments (migration), d’autres s’endorment bien à l’abri (hibernation), mais un bon nombre d’espèces reste présente et doit s’adapter pour faire face au froid. Les animaux continuent donc de se déplacer pour se nourrir et s’abriter. Pour la plupart, ils se cantonnent à un petit territoire qu’ils arpentent discrètement, attentifs aux risques d’une mauvaise rencontre. Dans la neige fraîche, leurs traces de pas sont facilement visibles. On peut voir quelques empreintes qu’il est difficile de suivre mais parfois de véritables pistes laissent deviner par où l’animal s’en est allé. Cette écriture est plus ou moins facile à déchiffrer. Selon la densité et la température de la neige, l’empreinte sera plus ou moins nette.

La vallée (moins de 1.000 m)
La vie y est facile, la température moyenne est de 15°. La période de végétation est
de 8 à 9 mois. C’est l’étage des CULTURES, des CHAMPS DE FLEURS, des FEUILLUS
comme le chêne, le châtaigner etc.
La forêt (de 1.000 à 2.000 m)
La température moyenne est plus basse : de 5 à 15°. La période de végétation dure
de 6 à 7 mois. C’est l’étage de la forêt où poussent des FORETS DE HETRES et en
montant en altitude, beaucoup de RESINEUX (sapins, pins).
Les alpages (de 2.000 à 3.000 m)
La température moyenne varie de 2 à 5°. Il n’y a pas beaucoup d’arbres car il fait
trop froid, il y a DES GRANDES ETENDUES D’HERBE (les alpages) et la végétation est rare.
La haute montagne (au-delà de 3.000 m)
La température moyenne se situe autour de 0°. Il y a des ROCHES, des NEIGES
ETERNELLES, des GLACIERS et très peu de végétation. Il fait encore plus froid et humide
sur le versant nord qui se trouve longtemps à l’ombre.