Photothèque de la sortie 2020 08 14 :


Photothèque de la sortie 2003 08 03 :

SITUATION

Au cœur de la réserve du Néouvielle, la porte d’Orédon est dédiée au thème du granit, des pierres et des constructions. Vous pourrez notamment découvrir le chalet-hôtel d’Orédon construit à l’aide de ces matériaux. Une intrusion depuis les profondeurs de la terre, une bulle de magma venue s’immiscer entre des roches déjà en place et refroidir lentement il y a 300 millions d’années… Si le Néouvielle forme une unité de massif, il le doit à cet épisode géologique fondateur. Ce gros dôme de granit se fracture lors de la naissance des Pyrénées, 260 millions d’années plus tard. De ces irrégularités, les périodes glaciaires impriment sur le massif un relief caractéristique, fait de cuvettes et de paliers, pièges accueillant l’horizontalité des eaux en laquets. Les cycles glaciaires et le jeu du gel-dégel y favorisent l’érosion et continuent de détacher quantité de blocs en éboulis. Plus d’info : https://www.visit-neouvielle.com/home.html

Points D'interet

Un sommet exigeant, avec 100% de blocs au programme pour cette ascension. Totuefois, on entre dans une riche réserve naturelle (Parc National des Pyrénées), avec un décor de plusieurs grands lacs AUMAR, OREDON, AUBERT, et de crètes au plus près (depuis le Ramoun , le Turon, Estaragne, Campbieil, jusqu’au Madamete …) comme plus loin (Batoua, Posets, …).
Météo du jour de la sortie

Cartographie

Départ 2150m, suivre la digue du Barrage d’Aubert puis s’en éloigner, en montant tout d’abord pendant  quelques 100 m au sud-ouest. Les cairns poursuivent sur votre gauche, mais vont en direction du Lac de Cap de long.
Il faut rechercher une épaule sur la droite, en infléchissant à droite quasiment au Nord dans de petits ressauts.

Brèche de Barris 2440m, ne pas hésitez à descendre franchement pour passer au bas des blocs et remonter à l’Ouest un vallon en direction de la Brèche de Chaussenque

Continuer au creux du vallon, ou si la neige est trop gênante, escalader les rochers faciles situés à gauche.

Le sommet est en vue. L’itinéraire emprunte la large banquette qui se développe jusqu’à la brèche de Chausenque, puis rentre avant celle-ci vers le sud, dans le deuxième cirque visible (cette brèche et cette banquette sont les traces visibles d’une belle faille). Entamez une traversée suivie d’une descente parmi les blocs. Passé ce chaos, le sentier aborde une montée dans la pierraille puis parcourt ce système de banquettes constitué de montées et de courtes descentes.

Cairn (2550 m). Une courte descente permet d’aborder un vallon débouchant sur un replat encombré de blocs, sous la brèche de Chausenque.

Replat (2650 m). Dirigez-vous vers le cirque au sud-ouest, à droite de l’embase sombre de la crête nord du Néouvielle, pour atteindre en 20 mn l’ancienne cuvette du glacier (2850 m). Vous êtes sur le névé :

  • les traces vous indiquent au sud, la voie normale à suivre. Lorsqu’il y a moins de neige, abordez la pente au sud parmi les blocs et dirigez-vous vers la crête nord, juste sous le sommet du pic. (attention aux éboulis ) qui contourne le Pic par la gauche
  • La crête nord-est du Pic peut se gravir aussi facilement.
  • Dans tous les cas, revenir sur la gauche du Pic pour y gravir une petite cheminée. Cette rampe-cheminée permet de passer sur le flanc est (vue plongeante sur le Ramougn et Cap de Long).

Des vires font suite et mènent par une escalade facile au Pic du Néouvielle (3091 m). Le panorama n’est plus à vanter.

Sommet très fréquenté à 3091m.

Demi tour.

Retour par le même itinéraire, en privilégiant la descente de névés, plus rapide..

ACCES AU DEPART

De Saint-Lary suivre la route d’Aragnouet et d’Espagne. A Fabian, après le pont sur la Neste de Couplan, prendre à droite la Route des Lacs. La remonter jusqu’à l’embranchement du lac d’Orédon. Tournez à droite et descendre au lac, passez la barrière et remontez la route jusqu’aux lacs d’Aubert et d’Aumar, terminus de la route. Entre mai et septembre, la route entre Orédon et Aubert est réglementée. Accessible aux véhicules à la montée uniquement de 09h30 à 18h00, sinon elle est interdite à la circulation à la montée, mais reste accessible à la descente. Des navettes payantes permettent d’accéder à Aubert dans cette plage horaire. Compte tenu du mode de page (barrière), l’endroit est payant en fonction d’un ticket payable par CB (machine) ou espèces à la caisse de sortie. Compter 9 Euros pour la journée (8h).
error

Vous aimez PicetCol ? Manifestez le ...

Email
Flickr
Retour haut de page