SITUATION

Au-dessus de la vallée de Rioumajou, bien qu’entouré de sommets plus élevés, Le Pic de Thou est un observatoire de choix sur les Hautes Pyrénées, du Piémont jusqu’au Mont Perdu.

Points D'interet

Pour arriver au sommet du Pic du Thou, l’itinéraire demande de passer une longue montée en forêt, puis dans les alpages et enfin dans les roches et éboulis : on découvre ainsi tous les étages montagnard. La randonnée en aller-retour et au départ de la vallée de Rioumajou, effectue une pause aux beaux lacs de Consaterre avant de rejoindre le Pic, avec un panorama grandiose. Magnifiques points de vue, notamment sur les lacs de Consaterre, et sur la ligne de crête Batoua-Lustou
Météo du jour de la sortie

Cartographie

Juste après le pont Tisné, on prend le sentier qui part (en montant) sur la gauche de la route. Quelques mètres au dessus, un panneau noir (Consaterre) écrit en rouge est planté sur un arbre. Un point rouge confirme le bon chemin. Une épingle, puis le sentier part à l’horizontale pendant quelques mètres, puis c’est le début de l’ascension, et quelle ascension les premieres 40 minutes (très raide) avec des lacets et des longues montées.

On traverse cette forêt à base de hètres et pins. On arrive au dessus de ce sous bois et on émerge dans le bas du vallon de Hitte Longue où se trouve une cabane (1500 m) dans une grande prairie. A partir d’ici, des cairns complètent les points rouges dans la pente qui continue de monter « tout droit » , entre campanules, et chardons. En remontant, on suit le ruisseau de Hitte Longue. Toujours de nombreux lacets.

Un peu plus haut, et en se retournant, on peut apercevoir sur notre gauche en montant une vieille cabane en ruine. On continue toujours au coeur du ruisseau à présent asséché entre cairns et traces rouges.

Sur notre gauche, on aperçoit le beau sentier qu arrive du village d’Ens que l’on retrouvera plus haut,, à la hauteur d’une bergerie qu’on ne devnie qu’au dernier moment, sur notre droite en montant.

Devant nous, enfin un premier col et encore quelques centaines de mètres, on se surprend à accéder à un col et au premier lac de Consaterre. L’effort est récompensé car les 3 lacs de Consaterre sont cote à coté.

D’ici, droit devant le second lac se trouve un cairn sommital qui permet de bien distinguer le Pic de Thou, avec à sa gauche toujours en montant, le col (2580 m) qui sera notre prochain objectif.

La montée au col est relativement facile, en suivant les cairns (à présent moins de traces rouges) et en passant successivement au travers de « 2 mares ».

Arrivé à ce col, on domine le lac qui n’est plus gelé (en plein mois d’août) du Lustou et bien sur son sommet de 3023 m juste au dessus. On se trouve bien au dessus déja …

On poursuit la crète sur la droite (plein sud) jusqu’au sommet du Pic de Thou en suivant les vires et les cairns toujours bien représentés.

Du sommet, la vue, par beau temps, est très large sur le Néouvielle mais aussi le massif de Gavarnie, et meme le Vignemale …

Nous avons montés en 3 heures 30 environ.

Pour le retour, demi tour ….

ACCES AU DEPART

Depuis Saint Lary, continuer direction Aragnouet jusqu’au panneau Traimezagues, on tourne alors à gauche pour emprunter la D19 qui monte dans la vallée de Rioumajou. On remonte environ 2,5 km jusqu’au pont de Tisné où l’on laisse son véhicule.
error

Vous aimez PicetCol ? Manifestez le ...

Email
Flickr
Retour haut de page