Cartographie :

[sgpx gpx= »/wp-content/uploads/gpx/Sauvegarde.gpx »]

carte_sauvegarde


Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

La vue depuis le port de Vénasque est une des plus grandes et belles surprises des Pyrénées et mérite largement les quelques efforts nécessaires. L’accès au pic de Sauvegarde permet d’élargir la vue.

A NOTER (été 2013) : cf. Article de La Dépèche du Midi.

Route au départ de Luchon peu avant le Pont de Ravi, ouverte au public selon les horaires :

– 6 h 30 à 8 h 30
– 10 h 30 à 13 h
– 14 h 30 à 16 h 30
– 18 h 30 à 21 h

La bonne nouvelle a été annoncée le 4 Juillet 2013, lors d’une rencontre entre les professionnels du tourisme et la mairie de Luchon. La direction de la voirie et des infrastructures du Conseil général de la Haute-Garonne, la DVI, et le RTM s’y sont engagés : la route de Superbagnères sera ouverte à nouveau à compter du 1er août 2013.

La nouvelle est bonne ?
Si les délais sont respectés, c’est une excellente nouvelle pour le tourisme. Les techniciens se sont longuement concertés et des travaux vont pouvoir être réalisés pendant ces trois semaines. Mais il y a un prix à payer, afin de ne pas gêner les travaux, la route sera totalement fermée pendant le mois de juillet. Les riverains pourront l’emprunter à certains moments de la journée.

Comment va être traitée la coulée ?
Le travail va consister à créer une plage de dépôt en amont, afin de sécuriser le site. À plus long terme, ils vont essayer de prévoir un passage sous la route actuelle. Nous avons là une échéance à plusieurs mois. Les premiers travaux de sécurisation vont se dérouler en juillet et resteront en place jusqu’après l’hiver.

Et Ravi ?
EDF a beaucoup travaillé à dégager son barrage et ils m’ont indiqué que la Pique devrait reprendre son lit vers le 10 juillet. La DVI a indiqué qu’elle réaliserait ensuite les travaux nécessaires pour restaurer la circulation sur le tronçon. Le 1er août, nous retrouverons donc un accès vers l’Hospice de France, Superbagnères et la Vallée du Lys.


Texte de la sortie :

La randonnée proposée allie à la fois un sommet , mais aussi une boucle ;

– Départ par le val de Vénasque : atteinte du refuge du Boum de Vénasque , puis du col de Vénasque, et enfin le Pic de Sauvegarde (sans trainer en 2 h 10). Retour au pied du port de Vénasque, puis après avoir traversé le versant Sud sous le Pic de la Mine , remontée à l’Escalette, descente au Port de la Picade, puis Montjoye, col sous l’Entécade, et retour voiture (compter : 6 h 30 arret compris sans trainer !).

– Pour faire une randonnée un tantiné sportif, monter par le chemin numéroté 23 qui part du parking et part sur lagauche (trace jaune) puis 600 m plus loin, après avoir traversé deux « torrents » , monter sur la gauche par un chemin en forêt en abandonnant la route forestière plus large. Le chemin mène plus haut environ en 35 mn qui mène à une source La Font Rouge.

Arrivé sur le premier plateau (tout droit , le chemin poursuit et mène sur les crètes du Soum de l’Entecade), tourner à droite et diriger vous vers le col de Montjoye (1 h 30 depuis le parking) marqué par une borne Frontalière, puis suivre le chemin toujours sur la droite qui monte tout d’abord au …

Port de l’Escalette (2 heures 20 depuis le parking) puis redescendre de quelques metres sur le versant espagnol que l’on va emprunter par la suite pour remonter à nouveau (sur la gauche toujours) vers ….

le Port de la Picade (2,8 km annoncé depuis le col de Montjoie (annoncé en 1 h 20 mn, soit 3 h 40 mn depuis le parking)). L’arrivée  à la Picade (le 2 juin) se fait dans la neige.

Du port de la Picade, on redescend direction face à soit le Pic de Sauvegarde et le Port de Venasque. On passe au pied du Pic de la Mine, et on remonte en rejoignant les traces du GR le port de Venasque.

Juste sous le port de Venasque (toujours versant espagnol), on prend (une croix barrée de GR indique le chemin) une sente d’abord horizontale puis qui monte ensuite (2 névés barrent le chemin et contraignent à mettre piolet en main) pour rejoindre le sommet.

Retour / Descente :

du sommet du Pic de Sauvegarde, on revient sur ses pas jusqu’au Port de Venasque. De la , la boucle continue, en fonction de la neige (au 2 Juin 2012) encore un peu de neige au pied des zigzag de montée au port jusqu’au refuge (piolet sécurisant et nécessaire). Du refuge du Boums dont les lacs du même nom (dont seule la partie hiver est ouverte actuellement) qui ouvre officiellement ses portes au 15 Juin 2012, on suit le chemin qui redescend aux Hospices de France au 2 Juin 2012 , à noter 2 névés encore qui obstruent le chemin de montée. Du refuge, il ne restera alors qu’environ 1 heure 10 mn pour rejoindre le parking.


Accès au départ :

Luchon, route de Superbagneres, puis a gauche de la route direction Hospice de France.


Photothèque de la sortie : 

SITUATION

Points D'interet

Météo du jour de la sortie

Cartographie

OpenTopoMap

Voir plein écran

Cliquez ici

Geoportail

ou équivalent

Voir plein écran

Cliquez ici

ACCES AU DEPART

error

Vous aimez PicetCol ? Manifestez le ...

Email
Flickr
Retour haut de page