Citations
Accueil / Asie / Chiang Mai : ville et Doi Suthep

Chiang Mai : ville et Doi Suthep

image_pdfTransfert PDFimage_printImprimer

Point d’intérêt / Informations complémentaires :

. Wat Prathat Doi Suthep est un temple (wat) bouddhiste, désigné souvent sous le nom de Doi Suthep bien que Suthep soit en réalité le nom de la montagne sur laquelle il se trouve, « DOI » signifiant montagne en thaï local. Situé à 13 km au nord de la ville de Chiang Mai, il est un site sacré pour les bouddhistes thaïlandais. Depuis le temple, il y a une vue impressionnante sur la ville de Chiang Mai. Du stationnement, à la base du temple, les visiteurs peuvent monter les 306 marches de l’escalier bordées de naga (serpents) pour atteindre la pagode (ou prendre un funiculaire pour y accéder).

. La terrasse en haut des marches est parsemée d’arbres à pain, de petits sanctuaires, de rocailles et de monuments, dont une statue de l’éléphant blanc qui portait la relique du Bouddha à son lieu de repos actuel.

. A noter que l’entrée du temple pour les visiteurs est de 30thb, le temple étant ouvert de jusque 20h. Vous trouverez au niveau des parking de nombreuses échoppes vendant nourriture, boissons ou artisanat local tels que des vêtements.


Situation sur la carte : 

Une bonne adresse d’un chauffeur pour pour vous permettre de réaliser ce circuit :

Nuttawut1186@hotmail.com

—-

Compter  30 minutes de la vieille ville.

https://www.google.fr/maps/search/doi+suthep/@18.81592,98.8637529,13z/data=!3m1!4b1


En détail : 

. Mais avant la visite, quelques visites dans la ville d’usines « Factories » locales :

  • Tissage de soie : http://www.joliefemme.com/
    • Les extractions de vers à soie :
    • Les métiers à tisser de soie :
    • Les métiers à tisser de soie :
    • Les métiers à tisser de soie :
    • Les métiers à tisser de soie :

 

  • Poteries en céladon : http://www.baan-celadon.com
    • Préparation et cuisson

    • Façonnage

  • Façonnage

  • Peinture

  • Peinture

 

  • Tissage bambou et lotus :

 

 

. Origine / Légende du temple :

Selon la légende, un moine de Sukhothai du nom de Sumanathera a vu en rêve un dieu lui dire d’aller rechercher une relique à Pang Cha. Sumanathera s’est rendu sur place et y a trouvé un os, que beaucoup pensent être un os de l’épaule de Bouddha. La relique a montré des pouvoirs magiques, elle a rougeoyé, elle pouvait disparaître, se déplacer et se dupliquer. Sumanathera l’a apportée au roi de Sukhothai, le Dharmmaraja. Le Dharmmaraja a fait des offrandes et une cérémonie pour l’arrivée de Sumanathera. Cependant, la relique n’a alors montré aucune caractéristique anormale et le roi, doutant de son authenticité, a dit à Sumanathera qu’il pouvait la garder. Cependant, le Roi Nu Naone du royaume de Lanna a entendu parler de la relique et offert au moine de la prendre. En 1368, avec la permission de Dharmmaraja, Sumanathera a apporté la relique à l’actuelle Lamphun, au nord de la Thaïlande. La relique s’est apparemment dédoublée, une pièce étant de la même taille, l’autre plus petite que l’original. Le morceau le plus petit a été enchâssé au temple à Suandok et l’autre a été placée par le roi sur le dos d’un éléphant blanc qui a été libéré dans la jungle. L’éléphant a escaladé Doi Suthep, alors appelé Doi Aoy Chang (montagne d’éléphant de sucre), et a gémi trois fois avant de mourir. Ceci a été interprété comme un signe et le Roi Nu Naone a ordonné la construction d’un temple à l’emplacement de sa mort.

 


Photothèque.

Sortie correspondante

Java – Volcan KAWAH IJEN

Transfert PDFImprimerPoint d’intérêt / Informations complémentaires / A noter : Le Kawah Ijen est assez …

Laisser un commentaire