Citations
Accueil / Pyrénées / Ariège / Cap de Gauch / Pic de la Pale de Rase (altitude 2148 m)

Cap de Gauch / Pic de la Pale de Rase (altitude 2148 m)

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

Premier Janvier 2019 en baskets à près de 2150 mètres au cœur du massif ! A noter toutefois que les versants nord restent avec de la neige très dure (et qui n’a pas dégelée de la journée).

La cabane forestière du Piéjau (très bien entretenue) dispose de matelas, réserve de bois, source d’eau… tout ce qu’il faut pour passer une nuit confortable, même en hiver : une fontaine à chercher à environ 15m au Sud du refuge.

A noter que dans le courant du mois octobre – novembre, les crêtes sont souvent empruntées par les chasseurs de palombe ; La cabane de Piegeau (pour dormir) est en accès parfois réservée à la réserve de chasse.

Météo du jour de la sortie soleil


Situation :

Remarque : A éviter en cas de mauvaise visibilité car si la première partie est en partie tracée / balisée / cairnée, ce n’est plus le cas un peu au dessus de la cabane de Piegeau (Piejau).

De nombreux cols présents permettent d’avoir une vue dégagée sur les massifs : depuis Mont Valier, les pics du luchonnais (Sauvegarde au mont ne), face au Cagire du Mourtis, en en arrière plan Aneto et Pic du Midi de Bigorre. Plus loin dans les vallées, Melles, Saint Gaudens et même la plaine toulousaine.


Cartographie :

Carte ; IGN Top 25 n° 1947 OT – ASPET


Texte de la sortie :

0 h 00 : Abreuvoir.
Panneau en bois indiquant « Le Piéjau ». Suivre le sentier qui part à gauche. D’abord parallèle à la route, il va ensuite bifurquer vers l’E.

0 h 05 :
On passe à gauche d’une grange puis on finit par rejoindre une route qui se transforme en piste forestière. Elle grimpe raide à travers les arbres (passer plutot sur le sentier de droite avec moins « d’embuche »).

0 h 40 :
Apres une épingle, on continue jusqu’à une bifurcation avec un cairn. Rester sur le sentier de gauche (balise jaune/rouge).

0 h 50 :
Le sentier fait une fourche. Prendre la branche de gauche (panneau Piéjau).

1 h 00 :
Le sentier sort de la forêt pour arriver à la cabane de Piéjau (1456 m). Poursuivre en direction du S.

1 h 15 :
On passe à proximité d’un enclos à bétail. En contrebas, on aperçoit la cabane de Barestet.

1 h 20 :
Le sentier franchit une petite ligne de crête.

1 h 30 :
Col de Consires (1573 m). On peut rester sur le sentier qui descend légèrement.

1 h 40 :
Le sentier passe de l’autre côté d’une ligne de crête (1652 m).
Belle vue dégagée sur le pic de la Calabasse juste en face de nous.

1 h 50 :
Col de Grataux (1661 m). Au lieu de monter directement vers le Pas de Peyre Nère, il est possible d’effectuer une petite boucle en passant par les ruines des anciennes mines de blende en suivant le sentier qui part vers le S-W.

2 h 05 : Ruines.
Suivre le sentier au milieu des rhododendrons qui va progressivement revenir vers le S.

2 h 20 :
Crête rocheuse. Suivre un petit sentier qui grimpe sur le fil de la crête.

2 h 30 :
Rochers isolés. Remonter la pente à travers les rhododendrons en se dirigeant progressivement vers la crête.

3 h 00 :
On passe une dernière petite ligne de crête pour rejoindre le sommet est en face de nous au S-E.

3 h 15 :
Enjamber un petit grillage pour arriver au Cap de Gauch (2148 m).
Panorama : Calabasse, Crabère, Massif de l’Aneto et du Luchonnais, Munia, Gerbats, Géla, Campbieil, Pic Long, Néouvielle, Pic du Midi…

Descente :
Du sommet, on peut redescendre directement vers le N par un petit sentier en longeant les falaises à notre droite.

3 h 45 :
Pas de Peyre Nère (rochers avec marques de peinture). Poursuivre sur le sentier vers le N-NE.

4 h 00 :
Col de Grataux (1661 m) où l’on rejoint le sentier emprunté à l’aller.

6 h 00 :
Abreuvoir.


Accès au départ :

Depuis Toulouse, emprunter l’autoroute A64 (la Pyrénéenne) jusqu’à la sortie 20 (St Martory, St Girons).
Prendre la D117 direction Saint Girons, puis rapidement tourner à droite direction Aspet sur le D26, puis D5B.
Passer Aspet  et continuer sur la D5. Passer Sengouaget, puis suivre la direction du col de Portet d’Aspet. Tourner à droite au pont de l’Oule, et continuer jusqu’à Le Couéou.

Traverser le village et s’arrêter juste après au niveau d’un  petit parking sur la droite (abreuvoir à gauche de la route).

 


Photothèque de la (des) sortie(s) 2018 :


Photothèque de la (des) sortie(s) 2016 :

image_pdfPDFImprimer

Sortie correspondante

Montcorbison (2177 m) – Pica de La Tessi / Latessi (2173 m)

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter : Un très large panorama. De part …

Laisser un commentaire