Citations
Accueil / Pyrénées / Haute Garonne / Pic de Cecire (2403 m)

Pic de Cecire (2403 m)

image_pdfTransfert PDFimage_printImprimer

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

Randonnée facile depuis la station de ski de Superbagnères permettant d’atteindre le Pic de Céciré par le GR10. Du sommet et par beau temps, vue sur le Cirque des 3000 du secteur du Lac du Portillon d’Oô, sur les sommets ariégeois et sur l’entrée de la Vallée de Luchon !

Chemin en balcon, avec vue sur les sommets du cirque du Lys.

Un nouveau tracé est recommandé (surtout pour l’hiver) :

Superbagnères: Modification du tracé du GR10


Cartographie :


Météo du jour : soleil


Texte de la sortie :

 

Démarrage de l’entrée de la station de Superbagnères, sur le côté gauche de la route. Un panneau annonce que le Pic de Céciré est à 2H00 de marche. Le départ se fait direction Sud, sur une piste balisée en rouge et blanc car nous sommes sur le GR10. Très rapidement, une sente à flanc qui part en courbe sur la droite en passant sous le téléski des Sarnailles, nous permet de rejoindre directement la ligne de crête. Dès le départ de la randonnée, on a une vue magnifique sur le grand Quayrat, le pic Lezat et le pic des Crabioules.

A l’extrémité de la ligne de crête, juste avant d’atteindre le « Mail de la Tute », passage sous une ligne à haute tension, et en route par le sentier GR qui descend sur la gauche pour franchir un portillon.

Un panneau indiquait par le passé (AVANT QUE CE DERNIER ne soit plus recommandé cause accidents mortels) : « Vous devez avoir les connaissances et le matériel nécessaire qui vous permettent d’assurer votre propre sécurité. Vous entrez dans un domaine de haute-montagne non sécurisé ». Cet avertissement n’étonne pas, et était parfaitement justifié. Le chemin commence rapidement à serpenter à flanc de montagne, et deviendra par la suite plus accidenté. Encore une fois, l’endroit ne me semble pas recommandé pour de jeunes enfants.

Il faut rester à la base de l’arête Est du Céciré que nous laissons sur notre droite, en restant sur le GR qui part à flanc sur le versant Sud.

Alors que le sentier vire à droite, on découvre en face le col de la Coume de Bourg.

Franchissant une profonde ravine située à l’aplomb du sommet, nous trouvons encore un panneau indiquant « Randonneurs, passage non sécurisé, soyez prudents »… A partir d’ici, le sentier du GR est effectivement en dévers sur quelques hectomètres, et des personnes mal chaussées, ou au pas mal assuré pourraient facilement glisser dans la pente.

Accédant au vallon de la Coume de Bourg, nous laissons sur notre gauche, une petite mare dans laquelle se reflète le Pic de Subescale. Au-dessous du col où subsiste une corniche de neige.

Rejoindre le col avec découverte superbe vue à’Ouest et au Nord. Le sommet est maintenant en vue, tout proche :

  • l’itinéraire s’annonce très confortable, contournant le sommet à flanc par la gauche (versant Ouest),
  • l’itinéraire TOUTE crete pour redescendre à un faux col pour rejoindre l’itinéraire classique.

Suivre la ligne de crête Nord, pour voir Bagnères de Luchon. Virer à droite sur la ligne de crête en direction du sommet.

Sommet du Pic de Céciré, magnifique belvédère sur les montagnes du Luchonnais et bien au-delà. Un trio de randonneurs fort sympathique nous aide à faire le tour d’horizon: Campbieil, Pic Badet, Pic d’Estaragne, Pic Long, Pic Méchant, Pic de Bugatet, Turon de Néouvielle, Pic des Trois Conseillers, Néouvielle avec le Ramoun juste devant, à droite la brèche de Chaussenque et la crête d’Espade, Pic d’Aulon, Arbizon, col de Peyresourde, Montious, Sommet de l’Aigle où nous étions en janvier, Mont Né, Sommet d’Antenac au Nord, Pic du Gar, Pic de Bacanère, Montlude, Maubermé, Pic de la Séoube, Pic d’Aubas, Pic d’Arres, Pic de l’Entécade, tout au fond le Montardo d’Aran et le Besiberri, Pic de la Mine, Pic de Sauvegarde, Sacroux, Pic d’Aneto légèrement caché par la Maladeta (alors qu’on le voit parfaitement bien depuis Superbagnères), Mail Barrat, Pic de Boum, Maupas, Pic des Crabioules, Pic Lézat, Grand et Petit Quayrat, un peu plus près de nous le Cap des Hounts Secs avec en arrière plan les Spijeoles et le Pic Bellocq et pour finir le Pic de Hourgade.

Descente en suivant le même itinéraire (classique).


Accès au départ :

Bagneres de Luchon, puis point final à la station de SuperBagneres.


Photothèque de la sortie :

Sortie correspondante

Pic Sud de Canalbonne (altitude 2845 m)

Transfert PDFImprimerPoint d’intérêt : Très belle région lacustre, avec des vues sur les montagnes Ariégeoises …

Laisser un commentaire