Citations
Accueil / Alpes / Mont Viso Crete EST (altitude 3.841 m)

Mont Viso Crete EST (altitude 3.841 m)

image_pdfTransfert PDFimage_printImprimer

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

Réalisation de la voie :,

  • Difficulté : AD  // 4b>3c     /// III    //// P2
  • Développement :  1400 m.
  • Temps de montée :  4 à 5 heures.

Ne pas négliger le temps de descente (vires et désescalade)

  • piolet/crampons pour l’attaque et la descente en début de saison
  • quelques pitons en place, surtout dans le bas : prendre un petit jeu de coinceurs et friends, sangles
  • chaussons conseillés pour la tour Saint Robert

Météo du jour de la sortie  :

Toute la journée : soleil


Situation :

. Le massif du mont Viso (en italien monte Viso ou Monviso, en occitan mont Vísol ou Vísol), culminant à 3 841 mètres, est l’un des plus hauts sommets des Alpes italiennes et le point culminant des Alpes cottiennes. Il se trouve dans la région du Piémont. Le massif accueille également à son pied la source du Pô.

Son nom issu Vesulus ou Vesulo, soit « mont visible », sa silhouette visible et facilement reconnaissable sur une grande distance.

Du point de vue géologique, le mont Viso est un batholite de roches vertes. Le site est réputé sur le plan géologique car c’est un lieu d’observation privilégié des ophiolites, roches de la croûte océanique à l’origine de la formation des Alpes. Le spectaculaire pilier du mont Viso est constitué de basalte et de gabbros (roche plutonique magmatique, à texture grenue noire à verte, composée essentiellement de pyroxène et de feldspath. Le gabbro est le constituant principal de la couche inférieure de la croûte océanique. On le trouve ailleurs que sur la Terre, le gabbro compose ainsi une partie des roches de la surface de la Lune) métamorphisés


Sorties associées  dans le Tour du Viso :

Etape 3 : Liaison refuge Giacoletti > refuge Sella.

Etape 4 : Liaison refuge Sella > refuge Vallante.


Cartographie :

voie de descente (voie normale) :


Texte de la sortie :

Approche :

L’arête E borde à gauche la haute paroi qui domine le lac du Viso, au bord duquel se situe le refuge Q.Sella. Cette paroi n’aboutit pas au sommet même, mais à la grande tour de Saint-Robert, 200m sous le sommet environ. Du refuge on peut voir 2 couloirs de neige descendants du Viso, la course débute au pied du couloir de gauche (le plus au S).
Pour rejoindre l’attaque, contourner le lac par le N, et remonter des pierriers et/ou des névés vers le débouché du profond couloir qui borde l’arête à gauche, jusqu’à ce qu’on puisse aborder le rocher sur des terrasses.
En venant de Forcioline, le lac se contourne aisément par le sud (ne pas descendre jusqu’au lac,traverser sur une vire dés que l’on voit l’arête) .

Escalade de l’arête E

Monter en oblique à gauche puis au niveau d’une vire herbeuse traverser à droite pour rejoindre le fil de l’arête par un vague couloir herbeux (jusqu’à ce point, l’itinéraire est surbalisé de gros traits jaunes – quelques pitons).
Suivre l’arête jusqu’au pied des tours de Saint-Robert, en évitant quelques ressauts par la droite puis par la gauche. Jusqu’à ce point, ensemble de II avec de rares passages de III (itinéraire balisé plus discrètement en orange par le SUCAI Torino).
Au pied de la tour l’arête s’estompe, monter par un système de dièdre en tirant légèrement sur la gauche pour atteindre une vague arête SE issue de la tour St Robert (III soutenu). On peut éviter de gravir la tour en contournant par la gauche, sinon deux longueurs mènent au sommet étrangement plat : 3 passages en IV+ dont un expo et difficilement protégeable, 1 piton, puis un relai plus haut. A partir du relai, virer sur une daller fine vers la gauche (un bon rognon peut permettre de protéger le passage avec une sangle)
Après le sommet de la tour, descendre dans une brèche (neige en début de saison, délicat). Franchir ou contourner deux gendarmes jusqu’à retrouver l’échappatoire vers la la voie normale (cairns, marques de peinture jaune – traversée neigeuse en début de saison). Au niveau de l’échappatoire, contourner un gros gendarme sur la gauche. Poursuivre sur la gauche de la vague arête, courte longueur en IV juste après d’échappatoire puis ensemble de II soutenus). Attention aux cailloux instables dans les derniers 50m avant de rejoindre la voie normale

Descente : (prendre l’inverse du parcours décrit ici qui est l’ascension en voie normale depuis le col des Sagnettes).

Il vaut mieux éviter la descente par le couloir qui borde l’arête à gauche, comme suggéré dans les 100 plus belles, du fait des chutes de pierres.

Descendre S jusqu’au bout du lac Grande di Viso puis prendre le sentier qui s’élève vers le pas des Sagnettes. Prendre une série de vires ascendantes équipées de chaines jusqu’au pas (1h15). Descendre une centaine de mètres dans le vallon qui remonte vers le Viso. Remonter en direction du glacier jusqu’à un bastion rocheux où se trouve le bivouac Andreotti (3225).

Poursuivre sur la droite par un névé (environ 50m). Remonter vers une vire sur la gauche qui permet de s’engager dans la face Sud pour atteindre une dépression. De là, l’itinéraire est balisé régulièrement (tous les 3 mètres!) par des marques de peinture jaune. L’ascension se poursuit dans une succession de couloirs, vires et cheminées en rejoignant l’arête E sous le sommet

Pour la suite du circuit (au pied du col des Sagnettes / juste en dessous du bivouac Andreotti), voir la suite :

Etape 4 : Liason refuge Sella > refuge Vallante.


Accès au départ :


Photothèque de la sortie :

 

 

Sortie correspondante

Mont Granero – Voie Michelin Masoero (altitude 3.171 m)

Transfert PDFImprimerPoint d’intérêt / Informations complémentaires / A noter : Réalisation de la voie : …

Laisser un commentaire