Citations
Accueil / Asie / Japon : TOKYO – visite ville

Japon : TOKYO – visite ville

image_pdfTransfert PDFimage_printImprimer

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

La mégalopole de Tokyo compte aujourd’hui plus de 35 millions d’habitant, ce qui en fait la ville la plus peuplée au monde. Elle représente aujourd’hui environ un tiers de la population japonaise.
C’est aussi grâce à sa banlieue que Tokyo compte autant d’habitant, la deuxième plus grande ville du japon (en habitant) est Yokohama situé en périphérie de Tokyo. Malgré son grand nombres d’habitants, Tokyo reste une ville très sécurisé. La politesse et courtoisie des Japonais en font des personnes calme, un climat paisible regne donc sur toute la ville.En effet Tokyo est certainement la métropole la plus sûre du monde en terme de délinquance.
Pour ce qui est de la propreté, dans l’ensemble Tokyo reste une ville très propres, mis à part quelques quartiers (tel que shibuya et shinjuku) qui sont un peu sale. Cependant la pollution atmosphérique reste très élevée bien que celle ci ai baissée ces dernières années.


Météo du jour de la sortie soleil


Situation :

Visite des différents quartiers de Tokyo.

quartiers_de_tokyo


Cartographie :

carte garden tokyo


Texte de la sortie :

  • TOKYO TOWER : panorama de la Tour de Tokyo de la plateforme d’observation.

tour rouge et blanche située dans l’arrondissement de Minato à Tokyo au Japon. Son concept est fondé sur celui de la tour Eiffel de Paris. Elle a été réalisée par l’architecte Tachū Naitō.

La tour mesure 332,6 mètres de haut (soit 7,6 mètres de plus que la tour Eiffel, qui en mesure 325 en comprenant son antenne) ce qui en fait l’une des plus hautes tours en métal du monde. L’édifice ne pèse que 4 000 tonnes, ce qui est bien moins que les 10 100 tonnes de la tour Eiffel. La construction démarre en 1957 et s’achève en 1958. La tour ouvre au public le 23 décembre de la même année. 176 ampoules réparties à différents endroits éclairent la tour. L’hiver, elle est illuminée en orange et l’été en blanc. L’antenne dominant la tour s’est tordue lors du séisme du 11 mars 2011.

 

  • MEIJI SHRINE
    Un bon exemple de l’architecture Japanese shrine. Le Meiji-jingū est en fait constitué de deux complexes :

– le principal, parfois appelé naien (内苑?), littéralement « jardin intérieur », où se trouve le sanctuaire,

– gaien (外苑?), littéralement « jardin extérieur », situé à plus d’un kilomètre à l’est.

– Le sanctuaire est au centre du Meiji-jingū gyoen (明治神宮御苑?), le jardin impérial, qui s’étend sur 700 000 m2 et comptait en 2008 près de 170 000 arbres de 245 espèces différentes. On y trouve en outre un champ de 1 500 iris de plus de 150 espèces différentes.

– Le chemin principal menant au sanctuaire est ouvert par un torii en bois de cèdre de 12 mètres de hauteur, ce qui en fait le plus haut du Japon.

– Outre le kaguraden, les bâtiments du sanctuaire sont le honden (本殿?), bâtiment principal construit dans les règles du style nagare-zukuri,

– le noritoden (祝詞殿?) où la liturgie est récitée, le naihaiden (内拝殿?), le gehaiden (外拝殿?), le shinko (神庫?) pour les objets sacrés et le shinsenjo (神饌所?) pour les offrandes.

– Le dojo shiseikan se trouve au nord du site à côté du musée, appelé hōmotsuden (宝物殿?, lit. « sanctuaire aux trésors »), et exposant les portraits des Empereurs ainsi que des objets leur ayant appartenu.

– Au sud du jardin du sanctuaire se trouve le parc Yoyogi, qui s’étend sur 540 000 m2.

  • NATIONAL DIET BUILDING

Passage devant les immeubles du gouvernement. Le bâtiment de la Diète nationale (国会議事堂, Kokkai-gijidō?) est l’endroit où se réunissent les deux chambres de la Diète du Japon, le parlement japonais.

Les sessions de la Chambre des représentants se tiennent dans l’aile sud (ou gauche) tandis que les sessions de la Chambre des conseillers se tiennent dans l’aile nord (ou droite).

Achevé en 1936, le bâtiment de la Diète est construit uniquement à partir de matériaux de construction japonais, à l’exception des vitraux, des serrures de porte et du système de tubes pneumatiques.

 

  • IMPERIAL PALACE EAST GARDEN
    Marche dans le « East Garden of the Imperial Palace »,  a savoir Lundi et Vendredi quand East Garden est fermé.

Les Jardins du Palais Impérial Oriental (皇居 東 御苑, Kōkyo Higashi Gyoen) font partie de la zone intérieure du palais et sont ouverts au public. Ils sont l’ancien site des cercles les plus intimes du château d’ Edo de la défense, le honmaru («cercle principal») et ninomaru («cercle secondaire»). Aucun des bâtiments principaux ne subsiste encore aujourd’hui, mais les fossés, les murs, les portes d’entrée et plusieurs barrières existent toujours.

Edo Castle a été la résidence du shogun Tokugawa qui a régné le Japon de 1603 à 1867 . L’empereur Meiji y résida aussi de 1868 à 1888 avant de déménager dans le nouveau palais impérial .

 

  • ASAKUSA KANNON TEMPLE & NAKAMISE SHOPPING STREET : active shopping rue Nakamise menant au finest Buddhist temples in Japan.

– Le Sensō-ji (金龍山浅草寺, Kinryū-zan Sensō-ji?) est un temple bouddhiste situé à Tōkyō, dans le quartier d’Asakusa (arrondissement de Taitō). C’est le plus vieux temple de la capitale japonaise ; il est dédié à la déesse bodhisattva Kannon. On y célèbre le troisième week-end de mai la Sanja Matsuri, qui attire tous les ans entre 1,5 et 2 millions de visiteurs, Japonais ou étrangers.

– Nakamise-dori
À commencer par cette longue allée marchande, appelée Nakamise-dori, qui joint la majestueuse porte Kaminari-mon au bâtiment principal du temple. Depuis des siècles dit-on, les commerces se battent pour vendre leur pacotille à prix fort ! Habitués à voir défiler des hordes de visiteurs étrangers (principalement chinois et coréens) toute l’année, pas étonnant que les commerçants soient globalement plus désagréables qu’ailleurs au Japon.

Ouverts en continu jusqu’en soirée, près de 90 magasins défilent sur 250 mètres. Entre stands de nourriture et boutiques de souvenirs populaires, les visiteurs ont l’embarras du choix. Ainsi les brochettes de dango rivalisent avec les dorayaki à la patate douce ou haricot rouge. Côté breloques, les touristes peuvent repartir avec la panoplie complète pour la décoration typique d’un restaurant asiatique vu de l’Occident : statue de chat maneki-neko, lanterne rouge en lampion, tissu japonais furoshiki et épée katana en forme de jouet.

 

  • UENO AND AKIHABARA

Ce quartier est très fréquenté par les geeks et otakus regroupe foisons d’arcades, de salles de jeux (pachinkos) et boutiques spécialisées en électronique, mangas, jeux, figurines, bref des articles les plus basiques ou plus extraordinaires. Les immeubles sont tapissés par des affiches géantes illustrant des personnages de dessins animés, de jeux vidéos, ou des photos d’idoles.

 


Accès au départ :


Photothèque de la (des) sortie(s) :

Sortie correspondante

Personnages / Adultes au Népal

Transfert PDFImprimer A savoir : . Photothèque de la sortie :

Laisser un commentaire