Citations
Accueil / Asie / Japon : TOKYO – Mont FujiYama (3776 m)

Japon : TOKYO – Mont FujiYama (3776 m)

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

Le mont Fuji (富士山, Fujisan?) est une montagne du centre du Japon qui se trouve sur la côte sud de l’île de Honshū, au sud-ouest de l’agglomération de Tokyo.

Il est le point culminant du Japon. Situé dans une région où se rejoignent les plaques tectoniques pacifique, eurasienne et philippine, la montagne est un stratovolcan toujours considéré comme actif, sa dernière éruption s’étant produite fin 17072, bien que le risque éruptif soit actuellement considéré comme faible.

À son sommet a été construit un observatoire météorologique et malgré les conditions climatiques rigoureuses, la montagne est une destination extrêmement populaire en particulier pour les Japonais, qu’ils soient shintoïstes ou bouddhistes, en raison de sa forme caractéristique et du symbolisme religieux traditionnel qu’il représente. Il a ainsi été le sujet principal ou le cadre de nombreuses œuvres artistiques, notamment picturales au cours des siècles. Pourtant, cette fréquentation fragilise l’environnement.

Le 22 juin 2013, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO sous le titre « Fujisan, lieu sacré et source d’inspiration artistique ».

Il a été l’objet d’un attachement tout particulier des peintres japonais du xixe siècle qui, comme le maître de l’estampe nipponne Katsushika Hokusai (17601849) avec ses Trente-six vues du mont Fuji (Fugaku Sanjūrokkei, 1831), ont fortement influencé l’impressionnisme européen. En 1835, le même Hokusai publie sa série les Cent vues du Mont Fuji (Fugaku Hyakkei) sous la forme de trois livres en noir et gris.


Météo du jour de la sortie soleil


Situation : NON REALISE CAR PRESENCE DE NEIGE / GLACE

L’ascension du mont Fuji est relativement aisée bien que pouvant se révéler éprouvante du fait de la grande distance horizontale à parcourir entre le lieu de départ pédestre et le sommet.

Il arrive que ses sentiers soient bondés, le volcan étant un lieu de pèlerinage populaire, hormis en hiver lorsqu’il est alors recouvert de neige et de glace.

La période la plus fréquentée pour gravir le mont Fuji dure du 1er juillet au 27 août en raison de l’ouverture estivale des refuges et autres commodités touristiques ainsi que de la circulation des bus jusqu’à la cinquième station, la dernière accessible par la route et la plus proche du sommet.

Jusqu’à fin mai, le mont Fuji offre différents itinéraires de ski de randonnée sur son versant Nord-Est, à partir de la 5e station (2 300 m). La route d’accès est ouverte à partir de 3 heures du matin.

Depuis 2012, un ultra-trail appelé Ultra-Trail Mt.Fuji se dispute chaque année en avril au pied du mont Fuji. L’épreuve intègre l’Ultra-Trail World Tour en tant que cinquième étape d’un circuit mondial de dix courses lors de sa fondation en 2013.


Cartographie :

Fin16-Debut17 J02- Tokyo Mont Fujiyama 20161226_001

Fin16-Debut17 J02- Tokyo Mont Fujiyama 20161226_033

 


Texte de la sortie :

Pour en savoir plus sur le tour organisé par GRAY LINE.

  • MT. FUJI 5TH STATION Enjoy a panoramic view from the 5th station.

voir texte plus haut.

  • HAKONE SKY GONDOLA Ropeway

Directement en lien avec les ferrys faisant la croisière sur le lac Ashi, le funitel d’Owakudani offre la meilleure vue sur mont Fuji. C’est par cette ligne que l’on accède aux sources chaudes d’Owakudani nourries par le volcanisme.

En 2015 le volcanisme a entraîné la fermeture de la ligne sur toute sa longueur par mesure de sécurité. L’éruption redoutée n’a depuis pas eu lieu et le niveau de risque baisse régulièrement au point que la ligne a été en partie rouverte. On ne peut toujours pas accéder à Owakudani et tout le monde descendra à la station Ubako pour continuer en bus jusqu’à Sounzan. Vous aurez ainsi la possibilité de faire le circuit habituel d’Hakone, voir le Mont Fuji et sentir le souffre des sources.
Le téléphérique Hakone-Komagatake

Il existe cependant une solution de rechange moins connue. Un deuxième téléphérique plus ancien permet d’accéder au sommet du Mont Komagatake, une ancienne cheminée du volcan d’Hakone, depuis les rives du lac Ashi.

Après un trajet de deux kilomètres vous arriverez sur un sommet venteux où se trouve un sanctuaire shinto isolé qui fut l’emplacement originel du sanctuaire d’Hakone-jinja, aujourd’hui déplacé. Les fumerolles d’Owakudani sont visibles depuis ce point de vue ainsi que le Mont Fuji. De là on peut aussi contempler le lac Ashi dans sa totalité. Le plus : le Mont Komagatake est couvert d’une végétation rase de moyenne montagne qui lui donne l’apparence d’un véritable parc. Les amoureux de marche à pied ne feront qu’une bouchée des deux kilomètres qui séparent le téléphérique de l’actuel Hakone-jinja. Les autres pourront se rabattre sur des bus réguliers.

Que ce soit pour la photo, pour la nature, pour le bol d’air frais ou simplement pour la beauté du site, les funitels d’Hakone restent une des activités incontournables autour du Mont Fuji.

  • OWAKUDANI VALLEY

Le cratère du mont Kami auquel est accolée la vallée est le résultat de la dernière éruption du mont Hakone il y a environ 3 000 ans. L’activité actuelle autour des émanations de soufre résulte d’importants glissements de terrain survenus dans le passé. Des opérations de consolidation notamment avec l’aide de béton sont en cours depuis plusieurs décennies sur la zone

  • PIRATE BOAT CRUISE ON LAKE ASHI : Le Fuji depuis le lac Ashi

Le train s’arrête et le funiculaire le remplace. Les cabines grimpent puis redescendent, l’œuf arrive à Owakudani, site volcanique et halte potentielle pour une visite au milieu des fumées nauséabondes, pour une dégustation d’œufs noirs cuits à l’eau chargée de souffre. Curiosité d’Hakone s’il en est. Mais le funiculaire poursuit sa route pour parvenir à Togendai, au nord du Lac Ashi, que des navettes ou des bateaux pirates touristiques traversent, laissant découvrir le torii vermillon du Hakone-jinja, brisant la surface immobile et avec elle le reflet de Fuji-san, ses neiges éternelles, les images qu’il renvoie, de sa base à son sommet, des forêts aux nuages qui l’encapuchonnent. La pendule est presque remontée lorsque le navire s’arrête sur la rive Sud, du côté de Hakone-machi ou de Moto-Hakone, les deux villes principales du lac.

  • RETURN TO TOKYO BY BULLET TRAIN (SHINKANSEN)

Le Shinkansen (新幹線?) est le système de train à grande vitesse en service au Japon. Ce nom (lit. « nouvelle ligne interurbaine ») désigne aussi bien les trains que l’infrastructure. L’utilisation d’un ensemble de lignes réservées et les techniques employées ont fait du Shinkansen un précurseur et du Japon le pionnier de la grande vitesse ferroviaire lors de sa mise en service en 1964. Les rames du Shinkansen sont aujourd’hui mondialement reconnues pour leur confort, leur fiabilité et leur sécurité, ainsi que pour leur gestion des plus rigoureuses (ponctualité, propreté, prestations de services). La vitesse maximale a également connu une augmentation en passant de 210 km/h à 320 km/h4 (rames Hayabusa).

 


Accès au départ :


Photothèque de la (des) sortie(s) :

Sortie correspondante

Personnages / Adultes au Népal

A savoir : . Photothèque de la sortie :

Laisser un commentaire