Dubai (ou Dubaï)

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

Avec ses buildings futuristes surgis du désert, ses îles artificielles en chantier, ses centres commerciaux « malls » toujours plus grands, ses hôtels de luxe dernier cri et ses projets plus fous les uns que les autres, Dubaï incarne à sa manière le nouveau rêve arabe.

Îlot de modernité au cœur de la péninsule arabique, carrefour entre l’Orient et l’Occident, le deuxième plus grand (UAE) émirat des Émirats arabes unis joue la carte de la démesure sur la scène touristique mondiale. Encore récemment désert aride peuplé de Bédouins et petit port de pêche réputé pour ses perles, l’émirat de Dubaï, aujourd’hui en plein boom économique et immobilier, est devenu au tournant du XXIe siècle l’un des pays les plus dynamiques de la planète. L’argent du pétrole coule ici à flots, à l’origine d’un développement spectaculaire.
Dubaï est la ville des superlatifs et des mille et une folies, où tout semble possible. Architectes, décorateurs et entrepreneurs du monde entier s’en donnent à cœur joie : station de ski en plein désert, restaurants à perte de vue, tour la plus haute du monde, îles artificielles en forme de planète, hôtel sous-marin immergé au large des côtes…
En chantier permanent, débordante d’énergie, Dubaï semble ne devoir jamais s’arrêter. L’objectif affiché est de devenir le Hong Kong arabe de demain avec les paillettes de Las Vegas. … pour la prochaine exposition universelle prévue ici en 2020 !


Météo du jour de la sortie soleil


Situation :

Au coeur des Emirats Arabes unis , cette megapole se trouve dans le golfe persique.


Cartographie :

 


Texte de la sortie : Les choses à faire / à voir :

1 – Le Burj Khalifa :

Appelé Burj Dubai jusqu’à son inauguration, a ensuite été rebaptisé en l’honneur du cheik Khalifa ben Zayed Al Nahyane, émir d’Abou Dabi et président des Émirats arabes unis, qui a financé une grande partie des projets de Dubaï. Ce gratte-ciel est, du haut de ses 828m, la structure la plus haute du monde. Il fait partie d’un grand projet urbanistique et constitue le centre du quartier de Downtown Dubaï, où se trouvent entre autres les principaux centres commerciaux de la ville et un lac artificiel. Au départ, cette tour ne devait mesurer que 520m, mais à l’annonce de projets concurrents qui auraient été plus importants, son promoteur, Emaar, a décidé de revoir son projet pour faire de cette tour la plus haute du monde. Sur ses 162 étages, la tour comporte des étages résidentiels, des bureaux et un hôtel de luxe de la chaine Armani Hotels. On peut monter jusqu’au 148 étage en mode « VIP ».

Au pied de la tour se trouve un immense parc de 11 hectares rempli de verdure et de plans d’eau reflétant la tour, dans lequel il ne faut pas manquer de se balader. Des spectacles à eau, façon son et lumière se font toutes les demi-heures en fin de journée. Comme au Bellagio à Las Vegas, la société WET Design a installé au pied de la tour la plus haute du monde un système de fontaines qui s’animent lors des spectacles façon son et lumière. Toutes les demi-heures à partir de 18H, ces fontaines se mettent à danser, sur une longueur de 275 mètres et peuvent atteindre une hauteur de 150 mètres. par un spectacle différent à chaque fois : mouvements, couleurs et musiques changent d’une fois à l’autre.

2 – The Palm Jumeirah :

Fameux archipel constitué par des îles artificielles pour former un palmier géant, au large de la côte de Dubaï. Il n’est plus seul puisque qu’un autre palmier, un peu plus grand, s’est installé le long des côtes pour accueillir des résidents, des hôtels de luxe et des restaurants ou bars : le Palm Jebel Ali. Ces deux archipels sont à l’image de Dubaï et de sa croissance rapide et fastueuse. A noter a proximité The World, cette carte du monde constituée de 360 îles artificielles et les nombreux gratte-ciel et autres constructions gigantesques de la ville. Dans les nombreux hotels présents sur cette ile, on y trouve notamment l’Atlantis (réplique de celui présent aux Bahamas ; cet immense complexe hôtelier domine l’île artificielle, à l’extrémité de l’entrée de l’île et reconnaissable par ses grands bâtiments roses reliés par une gigantesque arcade. Aquaventure, le plus grand parc aquatique au monde, par exemple, ou bien l’aquarium : The Lost Chambers placé dans les sous-sols de l’hôtel. Le tour du site peut être rapidement fait. Vous y verrez des requins, des raies et toutes sortes de poissons. Le petit plus, ce sont les méduses fluorescentes) mais aussi un très bon Sofitel Palm Resort and Beach.

3 – Burj Al Arab (« la Tour arabe ») :

Sur les bords de mer, au bout de la Jumeirah Road, l’attraction majeure reste le Burj Al Arab, l’hôtel le plus luxueux et le plus haut du monde (7 étoiles et 52 étages pour 321 m de hauteur), en forme de voile de boutre gonflée par le vent. Avec ses 202 suites de luxe en duplex, son restaurant panoramique et son intérieur haut de gamme, le Burj Al Arab est devenu l’emblème de Dubaï et l’hôtel le plus photographié aux Émirats arabes unis.

4 – Creek et Old Dubai :

La vieille ville de Dubaï s’étend de part et d’autre d’un bras de mer appelé la Crique et regroupe deux grands quartiers : Deira et Bur Dubaï. Comme son nom l’indique, il s’agit de la partie historique de la ville. On peut y voir, par conséquent, les constructions dubaïotes les plus anciennes et les plus traditionnelles, qui contrastent avec l’aspect futuriste qui règne partout ailleurs. C’est à Deira que l’on trouve la plupart des souks de la ville, ainsi que le quai des Abra et Dhows (bateaux traditionnels en bois). Bur Dubaï abrite deux anciens quartiers qui ont été restaurés : Bastakiya (nom du quartier qui vient de Bastak, cette ville du sud de l’Iran d’où étaient originaires les marchands perses qui habitaient autrefois le quartier. Bastakiya a aujourd’hui été en grande partie restauré et les maisons qu’on y voit datent pour le plupart du XXème siècle. En déambulant dans les ruelles, vous pourrez y admirer l’architecture des bâtiments et visiter les galeries d’art qui y ont trouvé refuge) et Shindagha (exemples des plus typiques d’architecture arabe, on y trouve des tours à vent, courantes dans la vieille ville, des maisons authentiques, ou parfois rénovées, dont celle du Cheik Saïd al-Maktoum, transformée en musée, qui abrite des photos de Dubaï en noir et blanc. On y trouve aussi l’Heritage Village, qui reconstitue la vie d’un village bédouin et le Diving Village, qui propose des expositions sur la pêche perlière), où l’ambiance est authentique et ne ressemble en rien à celle que l’on peut retrouver dans le reste de la ville. La visite du vieux Dubaï, de ses bâtiments et de ses musées est une bonne entrée en matière à la visite de cette capitale.

5 – Le souk de l’or de Deira : (De samedi à jeudi : de 10H à 13H et de 17H à 22H. Vendredi : après-midi)

Le plus grand souk d’Arabie. Bien qu’il porte le nom de souk, le lieu en soi n’a pas vraiment le charme d’un souk traditionnel puisqu’il s’agit plus de boutiques, au nombre de 300, qui sont placées les unes après les autres dans les allées. L’idéal est d’aller y faire un tour en soirée, pour plus de fraîcheur mais surtout car c’est à ce moment-là, lorsque la nuit tombe et que les lumières des boutiques s’allument, que les bijoux se mettent à briller de mille feux. Vous y verrez différents types d’or et de pierres précieuses et une multitude de bijoux, allant des plus traditionnels aux plus modernes. On y trouve tout, bracelets, montres, bagues, colliers, etc, à des prix qui sont parmi les plus bas du monde.

6 – Le souk aux épices de Deira :

Ce dernier date des années 1830. Plutôt constitué par des échoppes et quelque peu envahi par des petites boutiques où se vendent aussi des babioles en plastiques, une petite balade vaut le coup pour aller y voir les arcades en bois et les tours à vent qui ont été joliment restaurées, mais surtout pour aller sentir le parfum des herbes et des épices qui débordent des sacs. De l’encens, qui est le plus vendu, au safran, en passant par le zaatar (« thyn du Lban ») et le sumac (baies rouges en poudre), les deux favoris des locaux, Oud et autre Myrrh vous ne manquerez pas de ramener quelques senteurs.

7 – Mall of the Emirates :

Ce grand magasin compte plus de 520 boutiques, 80 restaurants et des cinémas, dans un décor somptueux qui donne encore plus de grandeur au lieu. Vous y trouverez même un Carrefour, pour éviter trop de dépaysement. Il abrite aussi un centre d’attractions familial, Magic Planet, où petits et grands peuvent trouver des jeux et des attractions pour tous les goûts. Ce qui le distingue des autres centres commerciaux est sans conteste Ski Dubai, la petite station de ski couverte qui offre à tous les visiteurs l’opportunité de profiter d’une ambiance de montagne et de pistes enneigées en plein désert.

8 – Le Dubai Mall :

Le plus récent de tous les centres commerciaux dubaïotes est grandiose, à l’image de la ville ! Il est d’ailleurs le plus grand centre commercial du monde. Il abrite plus de 1200 boutiques, de nombreux restaurants et cafés, mais aussi une allée entière dédiée aux grands créateurs. Ce n’est pas tout, puisque qu’il y a aussi un grand aquarium, une patinoire de taille olympique, un souk d’or couvert et un multiplexe de 22 salles.

9 – Journée safari désert :

A la découverte au cœur des dunes du désert à environ 65 km de Dubai, des animaux dans la réserve nationale, mais aussi des faucons dressés.


Accès au départ :

 


Photothèque de la sortie :




Wadi Rum – Lion Heart

Situation :

Situé au-dessus du camp bédouin d’Abu Aïnah, une voie majeure devenue très vite incontournable

Texte de la sortie :

Cotation :

Niveau ED –

A lire : 

topo escalade jordanie




Wadi Rum – The Star of Abu Judaiah

A lire :

topo escalade jordanie

Situation :

 Texte de la sortie :

L1 – 5+ : Du canyon, rejoindre la plate-forme puis petite dalle fissurée et enfin beau dièdre esthétique remarquable du bas.

L2 – 5 : Mur raide et prises lointaines, peut être 6b/c (morpho), deux Pegs pour l’A0,puis cheminer d’abord à gauche, ensuite à droite dans les ressauts, attention au tirage. (possible de couper la longueur en deux, relais sur friends)

L3 – 6b : Belle fissure/dièdre ouvert à doigt.

L4 – 6a : Remonter encore un peu le dièdre puis traverser en dalle à gauche pour rejoindre un piton au dessus d’une vire, monter droit au dessus, relais peu après.

L5 – 6b : belle fissure/dièdre fermé 6b sur un pas.

L6 – 6a/b : dans la continuité, fissure dans la cheminée, puis passage d’un bloc (6a/b) ensuite fissure large qui se protège dans la dalle par petites fissures.

Possibilité de continuer au sommet par des « dalles en 4 »

Descente

Descente en rappel dans la voie, tous les rappels équipés sur pegs, avec maillon (prendre des cordelette de rechange (et nettoyer les vieilles !))

Accès au départ :

Prendre un taxi bédouin pour aller à Barrah Canyon (60-80 JD) Compter une heure pour y aller. On peut se faire déposer au pied de la voie.

Engagement III car c’est loin de tout, sinon plutot II.


Photothèque de la sortie :




Wadi Rum – Sentier bedouin

Situation et A lire :

topo escalade jordanie


Cartographie :


Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

 


Texte de la sortie :


Accès au départ :


Photothèque de la sortie :




Wadi Rum – Barrah Canyon

Situation et A lire :

topo escalade jordanie

 

Quelques voies de ce secteur :

Barrah Canyon

Les Rumeurs De La Pluie 5+/TD 4p/250m 5h

Hinte A Vous 6a/TD 7p/200m 6h

Fesse Tival 6a/TD 11p/250m 7h

Merlin’s Wand (supercrack of Rum)6a+/TD 5p/150m 4h

Hunter’s Slabs 5-/AD Inf 300m/2km 3h

La Rose du Desert 6b/TD Sup 7p/200m 5h

No Way for Ibex 6b+/ED 14p/400m day

Neige Dans le Desert 6a+/TD Sup 8p/250m 6h


Photothèque de la sortie :




Wadi Rum – The Beauty

Situation et A lire :

topo escalade jordanie

 

Autres voies de ce secteur :

Jebel um Ishrin Massif

Rakabat Canyon(round J.um Ejil) 2/F 3km 5h (bedouin)

Alan and his perverse Frog 6a+/TD 6p/200m 5h

Via Salim Musa 5/D 6p/200m 4h

Beautiful Last Day 6a/TD Sup 7p/300m 7h

Hiker’s Road 5+/D Sup 15p/500m full day

Muezzin 6a+/ED 16p/ 400m day

Rock Fascination 6b/ED 15p/500m full day

Abraham 6a/ED 20p/450m day

Vanishing Pillar 5/TD Inf 14p/400m 8h

Texte de la sortie :

Cotation : 6a

Niveau : TD

Longueurs : 6

Face de : 200 m

durée moyenne : 5h

Cartographie :


Photothèque de la sortie :