Villeneuve sur Tarn à Ambialet = Canoë (altitude 190 m)

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

l’Ecole française de canoë-kayak, à Ambialet, se trouve juste à côté du pont.

Voici le lien vers leur site : http://cdck81.com/

Une équipe sympa toute prête à vous initier (pour les débutants) à la pagaie.

Plusieurs départs sont assurés :

  • le matin : 10 h ou 11 h pour les circuits longs,
  • le matin dès 9 h jusqu’à dans l’après midi pour les circuits plus courts,
  • plusieurs circuits de plus ou moins longues durées
    • Plan d’eau
    • Découverte (9km),
    • Amont (jusqu’à 13 km),
    • Méandres (3 km) cumulable au précédent en fonction de l’état de vos biscottos (amont et méandres),

Météo du jour de la sortie soleil


Situation :

Situé dans la haute vallée du Tarn, le site d’Ambialet est le résultat des caprices de la rivière Tarn : l’un de ses méandres, long de 3 km, enlace l’aiguille schisteuse de la presqu’île d’Ambialet sur laquelle est bâti le bourg, réunissant ainsi les cours supérieur et inférieur en un isthme d’une trentaine de mètres seulement. Le village est divisé en parties :

  • Ambialet le Bas : avant la Révolution, c’était le siège de la vicomté ; deux bacs assuraient les communications en direction de Valence et Courris jusqu’à la construction des ponts après 1900. La porte de l’holmière protège le village des crues du Tarn. Un sentier à travers les maisons conduit à l’église Saint-Gilles, édifice gothique incendié en 1568, restauré en 1994-1995 et utilisé comme lieu d’expositions. Au sommet de la presqu’île s’élève le prieuré, un monastère, et son église romane du xie siècle.

 

  • Ambialet le Haut : siège administratif de la commune dominé par les ruines du château seigneurial « le Castella », auquel on accède par un sentier qui vous conduira ensuite à Saint-Raphaël (antennes de télévision), d’où l’on peut admirer un panorama exceptionnel.

 

  • La Condomine : petit hameau aux maisons imbriquées autour de l’église Saint-Pierre au clocher roman remarquable. Là se trouvent aussi la salle communale, le court de tennis et une aire de pique-nique.

 

  • Bonneval : hameau traversé par le GR 36 où l’on découvre les ruines d’un ancien château ; l’église est dédiée à sainte Carrissime.

Cartographie :


Texte de la sortie :

A peine posé sur le parking (ombragé) sous la pile du pont d’Ambialet, les recommandations d’usage sont de rigueur avant d’embarquer dans un mini bus. Un quart d’heure plus tard, la navette dépose au confluent du Tarn et de la Rance, en amont de Trébas.

Ici tout pour régaler les amateurs de nature : barbeaux, goujons, ablettes et autres perches font le bonheur dans l’eau, en levant la tête de nombreux oiseaux sont aussi présents (hérons cendrés, corneilles, buses, faucons, canards cols-verts….).

Entre les deux éléments, on peut admirer virevolter les papillons et libellules.

Il parait même qu’ici, on y trouve des castors !

Pour manger, environ à mi parcours, on peut trouver  des piliers de béton juste face à une plage (mi ombre mi soleil pour régaler tout le monde). Ces derniers soutenaient autrefois une passerelle emportée depuis par les crues.

En arrivant sur Ambialet, le Tarn fait une longue boucle de 3 km (méandres). Lorsque la rivière semble revenir sur ses pas, la presqu’île d’Ambialet n’a plus alors qu’une trentaine de mètres de large. Ce site unique, qui fut pendant plus de deux siècles la plus importante place forte de l’Albigeois, porte encore les traces d’un passé prestigieux.

Juste au niveau du barrage, la 5ème centrale de l’usine EDF du Saut du Tarn fut édifiée dès 1913.


Accès au départ :

Albi, Saint Juery, Ambialet


Photothèque de la sortie :




Chateau de Cas – Espinas

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

La vallée de la Bonnette, les sentiers parcourent crêtes et vallons, moulins, pigeonniers, belles bâtisses rouergates, chapelle et lavoir.

Visite possible : http://www.chateaudecas.fr/


Cartographie :


 

Météo du jour : soleil


Texte de la sortie :

Parking Barry le CAS.

Traverser le moulin et remonter direction vers le Château de Cas. Passer par le parking.

Prendre le sentier qui passe au-dessus des habitations et continuer tout droit jusqu’à la route qui rejoint Mordagne.

Suivre la route à gauche et au croisement à la croix, prendre à droite en passant devant le Moulin du Gal. Continuer et passer une seconde fois le ruisseau.

Dans un carrefour en Y, virer ensuite à droite, passer devant le Moulin du Bosc et continuer toujours tout droit en direction de Caudesaygues.

Repérer l’embranchement à gauche pour la suite du parcours, mais continuer tout droit puis à gauche pour faire un aller/retour jusqu’à la Chapelle Saint-Barthélémy.

Revenir sur ses pas et, au croisement, prendre à droite. Continuer en montant par de jolis sentiers jusqu’à la route qu’il faut suivre dans l’enchaînement du sentier. Dans Mas d’Astruc, virer à droite, puis gauche.

Après les maisons, prendre la route à droite, passer par le hameau Moussié et le traverser. Au prochain croisement à la croix, aller à droite en passant devant le lavoir.

Au carrefour, obliquer à droite et continuer tout droit sur la route pendant presque un kilomètre.

Prendre le sentier à droite, le suivre à travers champs et sentiers, traverser un petit ru et continuer encore tout droit.

Retraverser le ru, prendre à droite et remonter jusqu’au village d’Espinas. Emprunter la première rue à droite pour rejoindre la D75.

Poursuivre en face direction la Grézie. À la croix, virer à droite et aller tout droit. Récupérer une route et continuer tout droit.

Au croisement, faire quelque mètres à gauche sur la D75 et quitter la route. Descendre le sentier à droite qui passe à Garrigue.Traverser le hameau où on retrouve une route. Couper une route, puis une seconde près d’un élevage et continuer toujours tout droit.

Au carrefour en Y où on voit une croix, bifurquer à droite vers Mordagne.

Avant le cimetière, prendre un sentier qui descend à gauche et qui vire ensuite à droite dans les buis. Continuer ce sentier sur le causse, avec de jolis points de vues. Ensuite le sentier descend rapidement jusqu’au parking.


Accès au départ :

Montauban, direction Saint Antonin Noble Val (sortie 61 a) puis traversée Négrepelisse puis après le rond point, direction Montricoux, passer par le mas de Careme puis descente sur St Antonin Nobleval.

Poursuivre la route direction Caylus ; puis parking au Barry le Cas (9 km après Saint Antonin.


Photothèque de la sortie :




Bloc Pianotolli (Punta di Capineru)

Points d’intérêts :

  • Coté marche :

Un granit compact dont la couleur passe du noir au orange, des blocs aux formes dingues, et des prises surnaturelles, et le tout saupoudré au bord de la mer… Le chaos est littéralement posé sur la plage, et tous les blocs sont dans un rayon de 500 mètres. Le niveau des blocs (du 3 au 7) permet à chacun de s’éclater, d’autant que même les passages faciles sont hyper classes ! Pensez à toujours vérifier la descente avant de vous lancer… Certains blocs sont hauts et la descente plutôt scabreuse.

On en parlait ici déja à l’époque … cliquer ici … ca se passe en page 20

escalade-mag-n42

  • En mots plus techniques :
Orientation(s) : Toutes
Altitude : 1 m
Marche d’approche : 5 min sur du plat.
Site de bloc intéressant
Description de l’escalade : 90 passages (du 3 au 7).
Hauteur max : 6 m.
Rocher : granite. Profil(s) : vertical & dévers
Type(s) de prises : réglettes, à plats.

Cartographie :

 

topo-capuneru

1- Petite Conque  5

2- Le Fond de la quille  5

3- Le Grand Schtroumpf  5+/6a : dülfer sur le tafone et réta

4- Cours au but 3+

5-Erikiki 6b belle et longue dalle

6- WRC 5+ la même un peu plus à droite avec plus de prise

7- WRD 3 : grande arête

8- M&M’s  5 : petit pilier

9- Gouttez cette farce 5b : Arête dans le couloir

10- Petit Creux 5 : jolie mouvement de paume et réta en haut du… petit creux

11- 6c/7a : départ assis au niveau du nez, Attention au tibia !

12- Je le dis aux deux femmes 6b : une poussée de pied sur un petit grat noir …

13- 3 : itinéraire de descente …

14- 3 : traversée sur la rampe de plat vers la gauche

15- Le calot est dans le son 6b/c : petite boule à arquées, départ assis.

16- 4 : petit pilier à trous

17- Un plan qui vient de Guinée  5+/6a : départ dans la zone facile, traversée à gauche jusqu’au gros bacs et réta, bien repérer les pieds !

18- U Birra 6b+ : la boule sans le gros bacs, arquées !!!

19- 6c/7a : Encore plus à gauche et encore plus dur sur les doigts !

20- 3 : petite dalle à trou

21- Crackorama 6b : sans le bloc au départ

22- Pilier de bar 6b+ : beau pilier, réta délicat

23- La berge du ravin 6a : départ depuis le bloc

24- La population du cap 4: belle et grosse fissure

25- Les fouilles curieuses 4 : dalle

26- Couds le au fond 5 : sur le pilier

27- La pucelle mache sa cote 6b+ : a gauche du pilier sans le bloc

28- Cours au but 3 : dalle à alvéoles

29- Point de marc trop doux 5+ : départ assis même sortie que 28

30- 4+ : petit réta en dalle sur le bloc de gauche ; 4 : départ assis sur le pilier du bloc de droite

31- Le grand Blanc 7b+ : Superbe mur, un bidoigt, une verticale ronde et …

32- L’arête du grand blond 6c : mouvements physiques sur l’arête ronde

33- Le grand blond 7a : vraiment pas très dur si on trouve le bon verrou pour le départ assis

34- Corsica Cola   7c : gros dévers, départ assis main gauche sur la rampe main droite sur une arquèe inversée… Projet en départ couché les deux mains dans la grosse fissure inversée 8a, 8a+ ?

35- 3 : petite dalle

36- ? : une réglette et le top… dur ?!

37- 6b : arête déversante sur tafoni

38- Votre père à l’air mutin 5+ : départ à gauche traversée et réta à droite…

39- 6b : départ assis depuis le tafone et réta à droite

40- 5+ : départ assis avec un gros trou

41-  6a+ : départ assis

42- 6a : départ assis ; bi doigt, tafone et plat .

43- 4 : petite dalle couchée

44- Un pilier de mines 4

45- Grosse casse 6a : dalle à trou

46- Un petit feu de poutre 6a : Grosse fissure

47- L’œil de l’Atlantide 6b : bi-doigt au départ puis à gauche
48-  Pif paf plouf 6c : une poussée de pied et c’est le top ou la flotte !

49- 4 : petite arête

50- 6b : traversée sur plat et réta avec la fissure, un peu sale.

51- Un coup dans le fond 5

52- Assis couché 5+ : départ assis, tafoni

53- Aquarelle 3+

54- T’as fini ? 6a : tafoni

55- Le bon coucher 3

56- Myrthes et légendes 5 : belles alvéoles

57- Le nom de la russe 5 : fissure expo = descente pour bloc 58 et 59

58- Peur de rien 6b+ : super beau mais expo

59- 6a très longue fissure …

60- 6c : boule sur arquée, l’arbre gène un peu…

61- 6b : dalle puis arête ronde

62- 5 : poussée de pied en dalle

63- 5+ : poussée de pied en boule

64- 4+ : depuis le bloc, départ avec le bac

65- Rase bitume 5+ : départ assis, au moins 3 départs possibles (tube à gauche, arête, trou au niveau du bloc à droite)

66- 6c : sous le grand voile rocheux, divers variantes plus ou moins dures

67- 6a/b : départ assis sous le bec de gauche, variant extrême ( ?) sur celui de droite.

68- Multiplex 5 : départ assis, plusieurs possibilités

69- Un trou dans le maquis 5 : départ assis

70- Crocodile Roc 6c : départ assis sur inversée

71- ? projet bien dur sur la proue déversante.

72- Le trou du fut est entre les caisses 3 : grosse fissure permettant d’atteindre le sommet du massif !

7 3- Essaie la vite et bien 5

74- Crisp’X 6c : dalle sur réglettes fragiles

75- Mine piteuse 5

76- Jumporama 6c+ : Jeté majeur puis réta !

77- Boule moussue 6b : moussu !

78- Pierre fine 3

79- No foot contest 7b+ : trous plats et dévers, fin aux deux yeux

80- Zoreille 6c : pilier en tafone, complexe.

81- Mine de perle 6b : dalle

82- Escalope salade 6a : dalle, sans l’arête.  Arête = 5

83- c’est haut mais c’est beau 4+ : magnifique mur à trous

84- Entre les jambes 6a : départ sur le bitard, chute castratrice !

85- Le nez 6a

86- Au soleil 5 : divers possibilités autour du pilier

87- 6c : départ assis sur la petite boule sous la grotte

88- Stalag 5+ : la stalactite sortie à droite ; 6a si l’on traverse à gauche

89- Rolling Stone 7a+ : en partant depuis le bac ; 7b+ depuis le petit bloc au fond

90- 7a : départ assis dans les gros yeux et réta dans la dalle avec la petite fissure… Ou traversée à droite et fissure ronde, pénible ! Encore à droite avec du strap, une belle fissure en verrou de poing vous attend…

topo-2-capuneru

1- 5+ : à gauche de l’angle, assis
2- Le penseur dine 5+ : 6a en départ assis
3- 3+ : départ assis depuis le bloc
4- Plus elles mentent plus elles souillent 6b : réglettes, départ assis possible, plus dur !
5- Corte mouille 7b+ : départ sous le bloc
6- Morte couille 7c : départ sous le bloc
7- Peu pour bien diner 5 : beau réta
8- Tendance 5+ : petite dalle
9- départ sur le gros bloc, dalle lisse et suspendue…
10- Le monde conique 5+ : beau mur à alvéoles, variante sur le pilier à gauche
11- Par tous les trous, 6a : au dessus du petit bloc.
12- Poisson bidon 6b+ : la grosse oreille…
13- Arête avant qu’il ne soit trop tard 7a : arête très expo, chute interdite !
14- Pruetta 7b : départ assis, belle compression sur la proue, dans la grotte.
15- Cachou lajaunie 7b : départ assis. Sur inversée, pour atteindre de pauvres réglettes, pas de sortie…
16- Barflo 6b : Arête en tafoni, chute pénible ; dalle en 5 3m à gauche
17- Chaud les marrons 6a/b : très haut et très expo! Variante en 6c avec la sortie par la gauche


Texte de la sortie :

Le village de Pianotolli-Caldarello est situé à 20 km au nord-ouest de Bonifacio (sur la RN196). Du village, prendre la direction des campings (Kevano et le Damier), dépasser ceux-ci et continuer en direction de la mer. Dans un virage à gauche bien marqué, emprunter la piste à droite après la villa Capinera (portail vert inratable). Au bout de 100 mètres, bifurquer sur l’embranchement de gauche qui conduit aux blocs (~500m).


Accès au départ 

Rejoindre le village de Pianotolli di Caldarello, au sud ouest de la corse entre Propriano et Bonifacio.

Lorsque vous arrivez du nord par la route nationale, dans le village prendre la route à droite après avoir dépasser un supermarché SPAR (à gauche) (plusieurs  petits panneaux blancs dont un indiquant le camping « Kévano« ). Après environ 300 mètres vous passez au niveau d’une église en granit brut. 100 m après, reprendre à droite (indication « Kévano« ). Dépasser le camping « Le damier » à droite puis le camping « Kévano » à gauche (après quelques km) et  Poursuivre sur la même route. Celle ci serpente entre des propriétés privées. On laisse à droite une première piste (dans un virage à gauche), peu après on parvient dans une assez grande ligne droite. Au bout la route tourne à gauche (et continue à faire le tour de la pointe : on arrive à des plages). Dans le virage à gauche une piste débute vers la droite. Après 15 m il y a une nouvelle bifurcation : prendre à gauche. Les blocs sont au bout de la piste (cette piste est accidentée, si votre véhicule est un peu bas il est plus prudent de se garer avant…). En prenant  à droite, on rejoint le bord de mer et les quelques blocs du secteur Plein Ouest.

La Punta c’est ça !!!

.


Photothèque de la sortie :




Falaise Ajaccio – Barbicaghja (Barbicaja)

Points d’intérêts :

A noter : l’escalade s’est faite avec un jour très particulier à Ajaccio (comme le montre la photo) ou vers 11h 30, dans un climat très tourmenté, une mini tornade s’est abattu à 1 km dessous comme le témoigne la journal local Corse matin.

A noter : une « période critique » (qui correspond à la nidification) soit de janvier à juin et donc escalade interdite.

  • Coté marche :

topo-barbicaja

  • En mots plus techniques :
Orientation(s) : Ouest et Est
Entre 25 et 50 voies, du 5b au 7b.
Hauteur max : 35 m.
Marche d’approche : 30 min en montée.
Rocher : granite. Profil(s) : dalle, vertical & dévers
Type(s) de prises : tafonis, réglettes, fissures, à plats.

Cartographie :

topo-barbicaja


Texte de la sortie :

Pour la montée, suivre les instructions précisés sur le fichier TOPO joint (pdf).


Accès au départ :

Se répérer depuis Ajaccio direction iles sanginaires, jusqu’a l’hotel La Pinede, et continuer pour se garer devant la résidence au dessus (il y a en journée 7 places de parking).

Coordonnées GPS du parking : Latitude : 41° 54′ 33″ N Longitude : 8° 41′ 16″ E


Photothèque de la sortie :




Rocher des Gozzi : Pêché Véniel (692 m)

Points d’intérêts :

  • Coté escalade / cotations :

Belle voie variée : de la dalle au fort surplomb à bras en passant bien sûr par des tafonis !

Les deux longueurs clés sont particulièrement esthétiques : le pas de départ du premier 6c+ n’est pas facile du tout.

Les 4 premières longueurs font déja pas loin de 180 mètres.

  • En mots plus techniques :

Altitude min / max : 210 m (parking) / 692 m (sommet)

Dénivelé des difficultés : 220m

Orientation principale : Sud

Horaires : Approche au pied des voies (40 mn à 50 mn selon la chaleur) – Escalade (4h à 4h30)

Type d’itinéraire : face/ descente en boucle par le sommet + un rappel

Cotation globale : TD+ (ou ED- selon les topos)

Cotation libre et obligatoire : 6c+ > 6b+ A0

Première ascension : E Saez, F Bruschet et B Maurin en 2005

  •  Origine / Histoire :

Voie repérée du bas, et finalement ouverte par le haut, ce qui, pour certains, en fait un « péché véniel ».


Cartographie :

topo-monte-gozzi-peche-veniel

 


Texte de la sortie :

De la route suivre le chemin qui mène au Gozzi, mais pas les voies de droite, il y a des panneaux à chaque bifurcation. Remonter dans le couloir (la moitié ou moins). Le départ de la voie se situe en un peu en dessous de la plaque, juste au dessus de gros buissons sur la gauche du couloir bien sûr (25min).

Ascension :

On repère facilement les lignes des voies car ce sont des bandes de rochers où il n’y a pas de lichen. Au tout début on a quelques doutes sur l’adhérence de ce rocher qui est finalement très bonne

L1 6b 40m Longueur plutôt technique en dalle.  Jolie comme tout, entre l’équipement et la gentillesse de la cotation, elle réchauffe le cœur !
L2 6a 50m  aussi agréable toujours en mur, même cot’, longue !
L3 6a 50m  on passe du mur aux grosses prises où j’me suis fait un peu peur : quand on ne voit plus le point, ça randonne mieux à droite semble-t-il.  Un cran au-dessus des deux premières longueurs pour nous. Jolie, différente !
L4 5 50m Longueur plus facile qui arrive sous l’énorme bombé.
L5 6c+ Magnifique longueur physique et soutenue qui part en diagonale à droite et qui déverse avec des en prises de mains. Un pas violent au départ, avant une section plus cool, et une dernière partie où il faut s’employer, mais de bons repos entre les pas. Génial relais perché !
L6 6a Attention de ne pas partir tout droit dans L6 : c’est une autre voie (mousqueton abandonné), il faut partir sur la gauche dans le rocher très sculpté. Un pas au départ puis de belles sculptures. Des grosses prises encore, mais plus facile ! Ne pas partir à droite vers le mousqueton, ni à gauche en traversée au niveau du 3ème point.
L7 6c+ 50m La section dure est au début (du mur à placements). Dans le toit des mouvements avec des alvéoles solides. Encore un dernier petit pas pour sortir, sans trop de pieds, faut les monter, et c’est sorti. Escalader ensuite jusqu’au sommet pour retrouver le relais (un peu à gauche avec une sangle Petzl). La fin facile n’est pas protégée mais on peut éventuellement prendre une sangle et/ou des petits friends.

Descente :

Une fois au sommet suivre le petit sentier qui part à droite et qui descend et repérer le premier petit couloir plein de ronces entre deux parois idéalement avec des manches longues et un pantalon. Y descendre pour rejoindre un rappel de 25m pile (attention avec une corde de 50m !).


Accès au départ :

Village de AFA. Pour le parking, personne n’en parle parce qu’une fois qu’on a trouvé ça semble évident, mais il y a moyen de pas mal tourner dans les lotissements.
Régler le kilométrage de la voiture à l’intersection, et/ou bien suivre les indications suivantes : à la pizzeria, prendre à droite quand on vient de l’église, puis en haut de la côte à droite, puis à gauche. Continuer tout droit jusqu’à la patte d’oie, prendre à gauche, et après un gros virage en S, garer dans le virage à gauche bien marqué, là où la route redescend : la sente part au niveau d’une barrière + échelle en bois.


Photothèque de la sortie :




Bavella : Punta di u Corbu – Dos Elephant

Points d’intérêts :

  • Coté escalade / cotations :

Il faut avoir la marge dans le 6a+ dalle car c’est vraiment ce qui caractérise cette voie bien qu’elle soit tout de même variée.

Voie équipée en spits 10-8mm : points éloignés dans L6, L7 et L8 (7 à 8 points pour 45/50m), bien équipé dans les autres longueurs.

La plus belle voie en granite de France ? Il faut aimer la dalle !

Face repérée par Stéphanie Bodet & Arnaud Petit dans les Parois de légende (2011)

  • En mots plus techniques :

Altitude min / max : 489m / 1025m

Dénivelé des difficultés : 280m

Orientation principale : Sud

Horaires : Approche au pied des voies (30 mn) – Escalade (3h30 à 4h)

Type d’itinéraire : pilier/ descente en rappel

Cotation globale : TD+ (attention, peu de protection sur les longueurs 6 a de la fin qui rendent exposés les passages)

Qualité de l’équipement en place : partiellement équipée (peu propice à d’autres protections)

Cotation libre et obligatoire : 6b+ > 6a+A0

Première ascension : P. D’Arbois, P. Faivre et P. Tanguy en 1989

  •  Origine / Histoire :

Cartographie :

topo-punta-u-corbu-dos-elephant

topo-2-punta-u-corbu-dos-elephant


Texte de la sortie :

Nouvelle

Depuis le pont du Polischellu (entre le col de Bavella et Boca di Laronu (ou col de Larone)), remonter en direction de Bavella sur environ 300m pour arriver à un très grand parking sur la gauche. Se garer au bout du parking et prendre la sente très bien marquée qui part en face. La suivre pendant ~10mn puis quand elle descend à la rivière la quitter pour une sente moins marquée qui pars sur la gauche, remonte et passe une corniche. La sente descend ensuite derrière pour rejoindre la rivière que l’on traverse au niveau d’une belle cascade/vasque.

Ancienne

Depuis le pont du Polischellu (entre le col de Bavella et Boca di Laronu (ou col de Larone)), remonter le Polischellu en rive droite en suivant le sentier aux marques rouges, d’abord très près du cours d’eau pendant quelques minutes puis en s’éloignant un peu au dessus dans le maquis. Marche difficile en se coulant entre les branches, proscrire tout ce qui dépasse trop du sac à dos. Suivre le sentier pendant ~30mn, jusqu’à ce que celui-ci traverse la rivière.

2ème partie 30mn

Traverser le Polischellu et remonter immédiatement en face une rampe dans la falaise qui démarre au niveau d’un arbre. Ne pas suivre le sentier rouge qui retraverse immédiatement le torrent et continue à remonter vers l’amont. Remonter ensuite les rochers vers la gauche (2 broches inox scellées), suivre les cairns puis le vallon qui remonte entre les Teghie Lisce et la Punta di u Corbu (cairné, chemin raide) jusqu’aux voies. On débouche au pied du « Dos de l’éléphant » et de « Jeef », 20m en dessous on trouve « La résurrection des potes ».

acces-dos-elephant

Ascension

L1 6a/b Dalle. Ne pas partir à droite dans la voie Jeff. Elle est bien dure et vaut plus que 6a (au moins, ça met dans l’ambiance)
L2 6a A droite puis traversée à gauche sous un surplomb pour ensuite se rétablir au-dessus de celui-ci sur une dalle.
L3 6b+ Fissure puis traversée délicate à gauche. Cette longueur est lisse et comporte quelques mouv difficiles. Ne surtout pas croire qu’après, c’est plus simple, parce que ça ne l’est pas.
L4 5c Dièdre très évasé puis petit bloc à passer avant le relai.
L5 5b Grosses écailles sur la droite, puis petit pas de dalle (ou gros jeté…) sur la gauche.
L6 6a Dalle bien technique et engagée.
L7 6a Toujours de la dalle technique et engagée.
L8 5b Encore de la dalle, de plus en plus couchée avec plus de bossettes.
L9 5b Petit passage de tafonis 10m au dessus du relai, puis dalle puis tafonis à nouveau jusqu’au replat.

Puis éventuellement, si on veut finir au sommet :

L10 – L12 6b+ Marche vers le sommet puis 3 longueurs dans le 6 dont la dernière en 6b+.
Longueurs équipées bien après l’ouverture originale.


Descente

En rappel dans la voie :

Rp1 R5 > R3. Sous R3, descendre tout droit à un arbre.
Rp2 50m De l’arbre jusqu’en bas. Cette dernière solution est idéale pour coincer le noeud avec une 2x50m car l’anneau est au milieu de branches d’arbres.

Accès au départ :

Ravin de Pulischellu. 


Photothèque de la sortie :