Java – Volcan KAWAH IJEN

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

Le Kawah Ijen est assez touristique mais beaucoup moins que le Mont Bromo et les voies d’accès sont donc moins développées. Après 1h30 de route, nous commençons l’ascension à 5h30. Le chemin est large et facile, cela monte tranquillement durant 1h environ jusqu’en haut du cratère…

On y trouve lac vert qui apparaît au fond du cratère dans toute sa splendeur. Il présente une très importante concentration d’acide sulfurique.


Texte de la sortie :
Les porteurs de soufre du Kawah Ijen :
Croisement de quelques porteurs lors de notre montée vers le cratère. Ces hommes travaillent au cœur du volcan pour en extraire le soufre, le remonter du cratère puis le descendre au pied de la montagne. Ils portent sur leurs épaules des charges allant de 70 à 100kg et respirent des vapeurs de soufre toute la journée. La majorité travaille sans masque à gaz. On imagine vite la nocivité de la fumée en respirant 5 minutes sans masque ni foulard. Un vrai travail de titan qui fait franchement peine à voir, même si ces hommes gardent le sourire et semblent éprouver une certaine fierté.

Une fois arrivés en bas, leur chargement est pesé. Ils sont payés au kilo de soufre et font deux aller-retours dans la journée pour gagner l’équivalent de 10€ par jour environ. Au vu de la pénibilité du travail, les porteurs ne peuvent toutefois pas travailler tous les jours.
Descente dans le cratère :

Il est normalement interdit de descendre dans le cratère du Kawah Ijen. Arrivés en haut du cratère, le chemin est sinueux et caillouteux mais pas à pic.selon les conditions de vent, possibilité de louer des masques à gaz pour échapper aux vapeurs de soufre.






Java – Volcan BROMO

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

Les volcans du massif Bromo-Tengger sur l’île de Java en Indonésie offrent un panorama exceptionnel au lever du soleil. Un spectacle de la nature très prisé des touristes. Encore en activité, ce volcan dispose d’une altitude de plus de 2 300 mètres avec un cratère de 800 mètres de diamètre. Il figure parmi les sites incontournables lors d’un séjour en Indonésie. Le paysage y est sublime et propose une expérience inoubliable. Pour le découvrir, la randonnée est le moyen le plus agréable. Voici un exemple d’itinéraire de randonnée qui vous permettra d’admirer ce magnifique site naturel.

Les deux volcans, le Gunung Bromo et son voisin le Gunung Semeru (3 676 mètres), que l’on contemple de loin, offrent un tableau unique lorsqu’ils émergent dans la brume matinale. Le spectacle de ces forces telluriques est incroyable. C’est un appel à la méditation et à la sérénité.

Mais, au fil des ans, cette pratique est devenue incontournable et les touristes affluent sur ces hauteurs. Les étroites routes et l’escalier qui mènent au sommet du Gurung Bromo saturent souvent, surtout les week-ends. De nombreux touristes s’amoncellent sur la crête du volcan et s’entassent sur les marches qui mènent au sommet.


Texte de la sortie :

Si vous n’êtes pas satisfait de voir de loin le volcan, il est possible de rejoindre le bord du cratère. Ce circuit se prête idéalement à une randonnée pied. Vous devez en effet rejoindre le site par l’entrée principale. En passant la grande barrière, vous devez payer un droit d’entrée par personne. Cependant, si vous ne voulez pas payer l’entrée, il est possible d’emprunter un autre chemin plus caché. Pour ce faire, vous devez rejoindre encore une fois l’Hôtel Cemara Indah.

Contrairement à l’itinéraire précédent où vous deviez prendre le chemin de droite, cette fois, vous devez passer devant l’hôtel. Vous devez prendre celui qui se trouve entre deux barrières. Il conduit vers le mont Bromo. Après une petite descente vers une caldeira, un sublime paysage lunaire s’offre à vous. Le sol y est aride et poussiéreux. Après quelques minutes de marches, vous atteindrez le pied du volcan. Vous devez alors gravir 240 marches pour y arriver. Une fois à destination, vous aurez l’occasion de voir de près la grosse fumée qui sort du cratère. Appréciez également le paysage tout autour avant de retourner dans le village de Cemoro Lawang.






Java – Ville (Yogyakarta) et temple Borobudur

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

– Le temple de Borobudur, en indonésien Candi Borobudur, en javanais Candhi Barabudhur, est une importante construction bouddhiste, bâtie aux VIIIe et IXe siècles à l’époque de la dynastie Sailendra dans le centre de l’île de  Java en Indonésie. Le site, construit aux alentours de l’an 800.

– Jalan Malioboro est une importante rue commerçante de Yogyakarta, en Indonésie ; le nom est également utilisé plus généralement pour le quartier autour de la rue. Il se situe sur l’axe nord-sud dans la ligne entre Yogyakarta Kraton et le mont Merapi . Ceci est en soi important pour beaucoup de la population locale, l’orientation nord-sud entre le palais et le volcan étant d’importance. La rue est le centre du plus grand district touristique de Yogyakarta.


Texte de la sortie :

Constitué de quatre galeries successives de forme géométrique, elles sont superposées :

  • Les trois plus hautes forment une représentation de la cosmologie bouddhiste. Comme l’ensemble du monument, ces galeries sont couvertes de bas-reliefs, dont la longueur totale est d’environ 5 kilomètres, relatant les divers épisodes de la vie du bouddha Sakyamuni. Ces bas-reliefs furent taillés in situ dans de la pierre volcanique grise par différents artisans qui réussirent néanmoins à préserver l’unité artistique du monument.
  • Une cinquième galerie enterrée, également couverte de bas-reliefs représentant essentiellement les turpitudes de la vie terrestre. Plusieurs hypothèses ont donc été émises pour expliquer la dissimulation de cette galerie comme une volonté de consolidation du bâtiment ou encore la volonté délibérée d’occulter les réalités terrestres.
  • Après avoir traversé les quatre galeries, le pèlerin atteint la terrasse supérieure, elle aussi surmontée de trois terrasses circulaires concentriques bordées de 72 stûpas. Ils consistent en des cloches de pierre ajourées logeant des bodhisattvas. Au centre de ces terrasses et donc au sommet du Borobudur, un autre stûpa couvre un bouddha inachevé, dont on ignore s’il a été rajouté après coup ou s’il était présent à l’origine.

=> Sauvé de la ruine grâce aux efforts conjoints de l’UNESCO et du gouvernement indonésien, le temple est aujourd’hui restauré et figure à l’inventaire du patrimoine mondial.


 




Java – Ville (Yogyakarta) et temple Prambanan

Point d’intérêt / Informations complémentaires / A noter :

– Prambanan, que les Javanais appellent aussi Candi Lara Jonggrang, est un ensemble de 240 temples shivaites, construits au IXe siècle sous la dynastie Sanjaya du premier royaume de Mataram dans la région de Java central, à proximité de Yogyakarta. Une inscription datée de 856 marque ce qui est peut-être sa pierre de fondation. Prambanan est classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

– Jalan Malioboro est une importante rue commerçante de Yogyakarta, en Indonésie ; le nom est également utilisé plus généralement pour le quartier autour de la rue. Il se situe sur l’axe nord-sud dans la ligne entre Yogyakarta Kraton et le mont Merapi . Ceci est en soi important pour beaucoup de la population locale, l’orientation nord-sud entre le palais et le volcan étant d’importance. La rue est le centre du plus grand district touristique de Yogyakarta.


Texte de la sortie :

Après Borobudur, on quitte le bouddhisme pour la religion hindoue avec la trinité des dieux Brahma, Vishnu et Shiva, en l’honneur de qui sont érigés les trois principaux temples de Prambanan. Celui de Shiva, au centre, est le plus haut temple d’Indonésie, avec 47m de haut. Beaucoup de petits temples sont en ruine, réduits à des amas de pierre. Comme son voisin Borobudur, le site de Prambanan a beaucoup souffert des tremblements de terre et des éruptions volcaniques toutes proches. Le site est un chantier perpétuel et beaucoup de temples ont été lourdement endommagés suite à la dernière éruption du Mérapi en 2010.

Prambanan se trouve dans un parc qui s’étend vers le nord du temple et inclut d’autres constructions :

Le Candi Lumbung
Le Candi Bubrah
Candi Sewu (« les mille temples »)